Quantcast
Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Consultez nos voyants, marabouts, mediums
soyez-y!
Amériques
26/06/2021 - 07:22

États-Unis. Le policier Derek chauvin est jugé coupable du meurtre de George Floyd.

Le policier américain Derek Chauvin a été condamné à une peine de prison de 22 ans et demi. Il avait été reconnu coupable en avril du meurtre de l’Afro-américain George Floyd suite à un procès retentissant.



Au cours de l’audience, ce vendredi, pour la fixation de sa peine, Derek Chauvin a courtement pris la parole, pour une toute première fois depuis le meurtre : « En raison de questions légales en suspens, je me sens incapable de faire une déclaration formelle à un pareil stade, mais, brièvement, je veux présenter mes sincères condoléances à la famille Floyd ». Toutefois, il n’a présenté ni excuses ni regrets à la famille du défunt.

Le 25 mai de l’an dernier, Derek Chauvin et trois de ses collègues avaient voulu arrêter le quadragénaire noir, sous prétexte qu’il avait écoulé un faux billet de 20 $ dans la grande ville du nord des États-Unis. Pour le maîtriser donc, ces derniers l’avaient menotté en le plaquant au sol en pleine rue. Par la suite, Derek Chauvin, installant son genou sur le cou de Floyd, avait maintenu sa pression dix minutes environ, se foutant aux râles de la victime, mais aussi à l’égard des supplications en provenance des passants affolés.

Par ailleurs, la scène a été filmée et mise en ligne par une gamine. Dès lors, confinés depuis plusieurs semaines, des manifestants étaient sortis en grand nombre dans les rues des États-Unis, et même au-delà, dans l’unique intention de réclamer la fin du racisme et des violences policières. Il fallait attendre des semaines pour que la mobilisation retombe alors que les débats sur ces questions demeurent vifs outre-Atlantique, où le président Joe Biden retarde la concrétisation des réformes promises lors de sa campagne.

 

« Un silence qui parle »

Le procès de Derek Chauvin avait été suivi de près dans l’ensemble du pays. Présent sans discontinuer au cours des six semaines d'audience, le policier a refusé catégoriquement de témoigner. En effet, son avocat déclare qu’il s’était contenté de suivre les procédures en vigueur dans la police et que le décès de George Floyd provenait de quelques problèmes de santé mélangés à l’ingestion de drogues. Les jurés ont trouvé non convaincants ses arguments et ont mis moins de dixheures à le reconnaître coupable. D’ailleurs, cette décision a été accueillie avec un grand soupir de soulagement dans tout le pays, qui craignait de prendre feu à nouveau si Derek Chauvin ressortait libre des audiences.

En revanche, l’avocat du policier américain, Eric Nelson, n’a pas changé de version de défense quant au sort de son client. Avant même le prononcé de la sentence, il a plaidé que son client avait commis « une erreur de bonne foi » et négocié une peine réduite en ce qui concerne la durée déjà purgée, ce qui impliquerait une remise en liberté immédiate de Derek Chauvin.

Frank Robin










Europe | Amériques | Afrique et Moyen-Orient | Asie & Extrême Orient | Océanie | USA UK and Malta News | La actualidad en español | Deutsche Nachrichten | Nouvelles de la Faim et de la Mort!


Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram
Pinterest