Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Amériques
11/07/2011 - 19:45

Etats-Unis: la dette et les ambassades

Etats-Unis: la dette et les ambassades - Les ambassades de France et des Etats-Unis attaquées à Damas - Dette américaine: «le défaut de paiement n'est ni économique ni financier, il est politique» - Au Québec, les Africains disent la messe.



Etats-Unis: la dette et les ambassades
Les ambassades de France et des Etats-Unis attaquées à Damas
Des partisans de Bachar al Assad ont attaqué lundi les ambassades de France et des Etats-Unis en Syrie, où la répression du mouvement de contestation du régime se poursuit malgré l'ouverture d'un "dialogue national" boycotté par les principaux opposants. La France et les Etats-Unis ont protesté contre ces attaques, trois jours après la visite de leurs ambassadeurs à Hama, l'un des principaux foyers de la contestation. Les deux pays ont accusé les autorités syriennes de passivité face à ces incidents. Le ministère français des Affaires étrangères a fait état de "trois agents de postes blessés" tandis que les Etats-Unis ont déclaré qu'aucun blessé n'avait été recensé à leur ambassade ou à la résidence de leur ambassadeur, elle aussi attaquée. Les gardes de l'ambassade de France ont dû ouvrir le feu pour repousser les assaillants dans un premier temps mais le Quai d'Orsay a fait état d'"attaques récurrentes".(fr.reuters.com) Oui, en effet attaquer à chaque fois la même chose c'est vraiment récurrent.

Dette américaine: «le défaut de paiement n'est ni économique ni financier, il est politique»
14.294 milliards de dollars. En mai dernier, le montant de la dette publique aux Etats-Unis a atteint une limite: celle du plafond autorisé par les parlementaires, situé à 12.294 milliards de dollars. Alors que le président Barack Obama a proposé, en avril dernier, un plan de réduction du déficit de 4000 milliards de dollars en dix ans, les républicains ont décidé d'y renoncer, préférant négocier sur une base plus réduite - de 2000 à 3000 dollars. Pendant ce temps, le doute persiste sur la stabilité de l'économie américaine. Dans une interview donnée ce dimanche à la chaîne de télévision américaine ABC, Christine Lagarde, fraîchement nommée à la tête du FMI, a fait part de ses inquiétudes quant aux conséquences d'un éventuel défaut de paiement aux Etats-Unis: "des hausses des taux d'intérêt, des contrecoups énormes sur les Bourses, et des conséquences véritablement déplorables" pour l'économie américaine, comme mondiale.(liberation.fr) Les républicains tirent la tronche, même pour de l'argent et ca c'est vraiment fort de la part d'Obama.

Au Québec, les Africains disent la messe
L'église Notre-Dame-des-Anges est un bâtiment contemporain. Dans cet édifice de la paroisse Bordeaux-Cartierville, dans le nord de Montréal, au Canada, pas de marbres ancestraux ni de sculptures flamboyantes, mais du bois vernis sur les murs et de discrets vitraux colorés. Cette église des années 60 est aussi moderne que son curé. À peine la messe terminée, Jean-Chrysostome Zoloshi sort un iPhone de sa soutane pour noter le numéro de l'un de ses paroissiens. Il passe un peu de temps avec chacun. Le curé au physique imposant part dans un fou rire avec une vieille dame du quartier. Il s'amuse ensuite avec la petite dernière d'une famille de fidèles de son église. Derrière sa bonne humeur, le curé Zoloshi dissimule pourtant de la fatigue. Très occupé, il s'est couché tard la veille après avoir réglé une dispute entre des membres de la communauté congolaise. Nommé depuis 2002 dans cette paroisse, cet homme de Dieu a su se rendre indispensable. Vocation et désillusion. Né il y a 43 ans dans la province du Bandundu, au centre de la République démocratique du Congo (RDC), Jean-Chrysostome Zoloshi s'est intéressé à la religion dès l'âge de 11 ans: «Je trouvais très mystérieux ce que vivait un prêtre. J'avais demandé à un de mes cousins qui allait chaque jour à la messe s'il avait vu un feu qui descendait du ciel et qui tombait sur le prêtre. J'étais à la recherche de miracles.»(slate.fr) Nous cherchons tous notre miracle; cet homme l'a trouvé, laissons le en paix

Source: Yahoo Actualités

Sylvie Delhaye




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 19 Septembre 2012 - 23:26 Pomme d'Amour: Prêt à Porter Femmes Dakar




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo