Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Monde: Toute l'Actu
26/06/2008 - 18:18

Etats-unis: la Constitution garantit le droit de détenir une arme


Les Américains ont le droit selon la Constitution de posséder des armes pour leur défense personnelle, a déclaré jeudi la Cour suprême des Etats-Unis.



 SSL Finals 2017 video jour 5
SSL FINALS 2017 VIDEO JOUR 5
Competição da vela com melhores atletas
Segelbootrennen mit besten Athleten
I migliori atleti velici
The best sailing athletes
La plus haute juridiction du pays délibérait sur l'interdiction des armes en vigueur depuis 1976 dans la capitale fédérale Washington. Par cinq voix contre quatre, les magistrats de la Cour Suprême ont considéré que cette interdiction contrevient au Deuxième Amendement de la Constitution américaine.

"Une milice bien organisée étant nécessaire à la sécurité d'un État libre, le droit du peuple à détenir et porter des armes ne doit pas être transgressé", proclame cet amendement de 1791. Le débat, depuis des années, porte sur le fait de savoir si la détention et le port d'armes doivent être autorisés pour tous les citoyens sans conditions, ou seulement dans le contexte d'une "milice bien organisée".

La Constitution, a résumé le juge Antonin Scalia, ne permet pas la "prohibition absolue des armes détenues et utilisées pour l'autodéfense au domicile". La Cour Suprême a été saisie de l'affaire d'un vigile, Dick Anthony Heller. Il a intenté un procès au District de Columbia dans lequel se trouve Washington après le refus de sa demande de détention d'arme à son domicile, pour sa protection personnelle.

La Cour d'appel du District s'est prononcée en faveur de M. Heller, soulignant que la Constitution garantissait aux Américains le droit de possèder des armes. Une prohibition totale n'est pas compatible avec ce droit, a fait valoir la Cour d'appel. L'affaire, portée ensuite devant la Cour Suprême, a divisé jusqu'à l'administration Bush.

Le vice-président Dick Cheney a pris position pour l'arrêt de la Cour d'appel -confirmé ce jeudi par la Cour Suprême. D'autres responsables de l'administration Bush ont en revanche exprimé leur opposition, redouta nt le démantèlement d'autres lois fédérales règlementant les ventes d'armes.

Le juge Scalia a souligné jeudi que l'arrêt de la Cour Suprême ne remettait pas en cause les lois adoptées de longue date interdisant la possession d'armes par des criminels ou des personnes souffrant de maladies mentales. Les armes, par ailleurs, restent prohibées "dans des endroits sensibles comme les écoles ou les bâtiments gouvernementaux", a ajouté le magistrat.

Source: yahoo news

Arame Diène



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo