Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Monde: Toute l'Actu
19/03/2013 - 23:54

Europe: à qui le tour?

Sauvegarder les finances des pays européens, faire des économies, gérer la crise. Les préoccupations des États nous font friser la panique. Qui nous aidera à nous en sortir? Une personnalité hors du commun se dégagera-t-elle de ce fatras pour nous remettre dans le droit chemin? Hum…



Europe: à qui le tour?
 SSL Finals 2017 video jour 5
SSL FINALS 2017 VIDEO JOUR 5
Competição da vela com melhores atletas
Segelbootrennen mit besten Athleten
I migliori atleti velici
The best sailing athletes
Chypre se trouve aujourd’hui dans l’œil du cyclone: les petits épargnants seront épargnés. De quoi sera fait demain? Les protagonistes se rejettent la responsabilité de la création de cette taxe exceptionnelle et les arguments en sa faveur (ne pas renflouer l’argent «sale», ne pas préserver les fonds russes, ne pas favoriser les retraités anglais) semblent éloignés des préoccupations des citoyens européens qui se demandent plutôt quand leur tour viendra.
Baisse des allocations familiales pour les ménages les plus aisés: «cela n’encourage pas la natalité» Cet argument tend à faire penser qu’un enfant pourrait constituer une source de revenus…
Spanghero achète sa viande via un trader. Les seuls traders en viande dont j’ai entendu parler jusqu’à présent sont plutôt des traders en carcasses de bêtes. Je ne doute pas que la majorité des traders en viande soient de respectables commerçants. Aussi je me demande pourquoi Spanghero a justement choisi un trader en carcasse, ou plus exactement en raclures de carcasse rebaptisée viande hachée, lui dont le métier est de fabriquer des plats à base de viande. Baisse des prix oblige: pour rester accessible aux budgets les plus modestes, il faut gratter partout là où c’est possiible: sur les carcasses, sur les fauchés.
Messe inaugurale du pontificat: François Hollande n’y serait allé, semble-t-il, pour rien au monde. On avait des politiciens populistes, maintenant le pape s’y met: il descend de sa papamobile, prend dans ses bras des enfants, embrasse un handicapé. Ca promet: gentil par devant, côté François, dur par derrière, côté Benoît. Pape François serait-il double face? Triple face peut-être: il a lancé un appel à tous ceux qui jouent des rôles à responsabilité économique politique et sociale en leur demandant de ne pas permettre que des signes de destruction soient lancés. On quitte le champ du religieux pour flirter, quoique timidement, avec le politique.

S. D.




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Juillet 2014 - 00:19 Gros détail robinetterie Cannes 06




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo