Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pour y être
Sport
08/09/2008 - 19:23

Football: les Bleus en quête de solutions

CLAIREFONTAINE - Après sa désastreuse sortie en Autriche samedi dernier, les Bleus sont à la recherche de solutions immédiates pour vaincre la Serbie et se relancer dans les éliminatoires de la Coupe du monde 2010.



Même s'il reste 27 points à prendre sur la route qui peut mener en Afrique du Sud en 2010, comme se sont plu à le souligner les Tricolores après leur échec de Vienne, la victoire sur les Serbes est impérative pour que la sélection nationale préserve toutes ses chances de qualification. Elle l'est encore plus pour le sélectionneur, Raymond Domenech, qui ne pourrait plus échapper à la meute accrochée à ses basques si les Bleus ne prenaient pas trois points.

Pour visiter le stade Ernst-Happel de Vienne, Domenech avait choisi de ne changer qu'un seul des titulaires du succès en Suède fin août (3-2) et aligné Samir Nasri à la place de Florent Malouda qui suivait la rencontre des tribunes. Cette fois, il est peu probable qu'il adopte le statu quo. A moins qu'il mise tout sur le sursaut d'orgueil d'un groupe humilié.

Sur les 22 joueurs qu'il a convoqués pour les deux rencontres face à l'Autriche puis la Serbie, Domenech dispose encore de neuf joueurs - il est vrai pour la plupart inexpérimentés - qui n'ont pas foulé la pelouse viennoise. De quoi changer quelques éléments pour espérer modifier la manière et le résultat.

La défense reste le chantier prioritaire. Au minimum, la France, qui a perdu ses trois derniers matches de compétition en encaissant neuf buts, dont deux penalties, doit-elle essayer de recouvrer une assise défensive.

Suspendu face à l'Autriche, Eric Abidal sera de nouveau disponible. Latéral gauche dans son club, le Barcelonais constitue depuis quelque temps un recours dans l'axe central des Bleus au côté de William Gallas. Il pourrait remplacer Philippe Mexes, auteur d'un match calamiteux en Autriche. L'ancien Lyonnais manque toutefois de repères et Domenech pourrait lui préférer Sébastien Squillaci, un spécialiste du poste.

Jérémy Toulalan et Lassana Diarra, qui formaient le duo de milieux défensifs, ont affiché des limites. La tentation peut être grande de relancer le grand Alou Diarra (1,90m) pour essayer de contrecarrer "l'immense" attaquant serbe Nicola Zigic (2,02m) sur les balles arrêtées. Autre candidat possible, le néo-Milanais Mathieu Flamini. L'ancien joueur d'Arsenal manque d'expérience internationale (2 sélections) mais son abattage est intéressant. C'est également un joueur de caractère.

Malouda n'était même pas sur le feuille de match à Vienne. Une décision que le joueur de Chelsea a pu interpréter comme une sanction après avoir ouvert son cœur et critiqué le sélectionneur dans la semaine précédant la rencontre. Le rappel du Guyannais à la place de Nasri apporterait un surcroît d'expérience et un brin de vitesse quand font défaut les accélérations et les coups de folie de Franck Ribéry, toujours blessé.

Reste à savoir si le sélectionneur, à qui il a été demandé de donner un nouvel élan à l'équipe de France, a les recettes pour atteindre cet objectif. Certains de ses choix récents, et notamment à l'Euro, peuvent témoigner d'une inquiétante confusion. De quoi déboussoler un groupe qui assure, pourtant, en façade lui conserver sa confiance.

Source: Yahoo News

Awa Diakhate










Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel

Sport






Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb



Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn