Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Monde: Toute l'Actu
30/01/2006 - 08:26

Forum social mondial

2001 - 2007: Rétrospective



Forum social mondial
 SSL Finals 2017 video jour 5
SSL FINALS 2017 VIDEO JOUR 5
Competição da vela com melhores atletas
Segelbootrennen mit besten Athleten
I migliori atleti velici
The best sailing athletes
Le FSM ... 2001 - 2007

2001 : Premier FSM à Porto Alegre (Brésil) avec 15 000 participants 2002 : Deuxième FSM à Porto Alegre avec 50 000 participants 2003 : Troisième FSM à Porto Alegre avec 90 000 participants 2004 : Quatrième FSM à Mumbai (Inde) avec 130 000 participants 2005 : Cinquième FSM à Porto Alegre avec 155 000 participants. 2006 : FSM « décentralisé » (plusieurs villes simultanément) 2007 : FSM en Afrique subsaharienne

L’impact du FSM a été analysé par plusieurs. De manière générale, on a trouvé la « formule » pour permettre une large concertation dans le contexte d’un mouvement diversifié et pluriel, exprimant des sensibilités sectorielles, idéologiques, culturelles, régionales. Sans être un lieu délibératif où « l’on prend des décisions », le FSM débouche de plusieurs manières sur la construction d’alternatives et le renforcement en réseaux. Il est un lieu de resourcement important, peut-être le plus important, pour les mouvements sociaux du monde. Bien sûr, le FSM n’est pas non plus la « voie royale » et ne répond pas à toutes les attentes. Il est traversé de tensions permanentes, certains diraient de tensions créatrices, entre les groupes participants, entre générations, entre mouvements sociaux et ONG, entre ceux qui sont tournés vers l’action communautaire et ceux qui sont tournés vers l’action politique, entre ceux qui veulent le dialogue et ceux qui veulent la confrontation. Le FSM, de par sa charte, n’exclut pratiquement personne (sauf les groupes prônant la lutte armée) tout en s’inscrivant clairement dans le développement des alternatives au néolibéralisme dominant.

Extrait de la Charte de principes du FSM

Le Forum social mondial est un espace de rencontre ouvert destiné à approfondir la réflexion, le débat démocratique d’idées, la formulation de propositions, l’échange d’expériences et l’articulation d’actions efficaces, entre les associations et mouvements de la société civile qui s’opposent au néo-libéralisme et à la domination du monde par le capital et par toute forme d’impérialisme et qui se sont engagés dans la construction d’une société planétaire centrée sur l’être humain (voir Charte des Principes du FSM). Le F.S.M. se propose de débattre des alternatives de construction d’une mondialisation planétaire assise sur le respect des droits de l’homme universels et de ceux de tous les citoyens et citoyennes de toutes les nations, ainsi que de l’environnement, une mondialisation appuyée sur des systèmes et des institutions internationaux démocratiques placés au service de la justice sociale, de l’égalité et de la souveraineté des peuples.

Pourquoi un Forum social mondial « polycentrique » ?

Tout au long de 2003 et de 2004, le comité international du FSM a discuté de la suite du processus. Tout le monde était conscient, même les Brésiliens, que l’« épopée » de Porto Alegre, si on peut dire, venait à sa fin. Et qu’il fallait, comme le succès de Mumbai en 2004 l’avait démontré, bouger vers d’autres cieux. Pour toutes sortes de raisons, il nous est apparu que le continent africain devait être le lieu du prochain Forum, mais rapidement, nos camarades africains nous ont dit qu’il faudrait plus de temps. C’est dans ce contexte que la décision a été prise de l’organiser à Nairobi (Kenya) en 2007. Parallèlement pour garder le momentum, il a été également décidé d’organiser en 2006 un Forum social « polycentrique » dans trois villes du monde à peu près dans la même période, de façon à avoir un plus grand impact mondial. On attend donc plusieurs centaines de milliers de participants en janvier prochain à Caracas (Venezuela), Karachi (Pakistan) et Bamako (Mali). Le défi et l’enjeu sont de taille, car il faudra travailler très fort pour que tout cela s’articule bien.

Lire tout l'article dans le magazine Alternatives

Source Web: Pierre BEAUDET



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 2 Février 2010 - 23:19 Conditons d'Utilisation des Blogs Editoweb




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo