Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Tribune Libre
03/05/2007 - 21:25

France: Elections 2007 Sarkozy et Royal plaident leurs «Tajins»

Chronique électorale impertinente et de mauvaise foi

Au travers des débats et des galas, Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal nous rendent tristes à en crever. Vulgaires dragueurs, ils sont plus à l’aise dans la bouffonnerie que dans la politique. Tout de même, je préfère Ségo, dont le thermomètre me ferait moins mal que le karcher d’un Sarkozy privé de sa Cécilia. Et puisque Cécilia est donnée gagnante par les sondeurs, il faut absolument que Richard Attias, amant d'affaires marocain, nous la rende - ce qui aurait pour avantage subsidiaire de mettre fin au racisme et antisémitisme ambiants de notre nouvelle droite. Vous vous rendez compte : si la rumeur se vérifiait, Cécilia aurait choisi un nouveau compagnon Juif et Arabe à la fois ! Pour le cas où, Enrico Macias consolerait l’heureuse première dame de France par quelques «ha qu’il est joli Nicolas Sarkozy». A moins qu’Enrico ne refuse de s’en mêler et laisse la gargoulette du couple se briser. Reconnaissez qu’il aurait plutôt intérêt à la consoler. Il n’y réussirait peut être pas aussi bien qu’un bon jogging à New York, Central Park! Enfin, c’est moi qui dis ça. Les autres, ils parlent aussi et de bien d’autres choses encore…



France: Elections 2007 Sarkozy et Royal plaident leurs «Tajins»
Pour Valérie Pécresse, porte-parole de l'UMP (droite, au pouvoir): «Ce débat, c'est Nicolas Sarkozy qui l'a gagné. Parce que tout le monde pensait qu'il allait s'énerver. Parce que toute la campagne du PS a été fondée uniquement sur son caractère, et sur le fait qu'il devait faire peur».

Ben voyons, Valérie, tu penserais que ton candidat serait un nerveux que tu ne l'aurais pas mieux dit. D'autant plus que Christophe Barbier raconte que Nicolas Sarkozy considère qu’il a déjà gagné et qu'il se projette dans l'après 6 mai. L’éditorialiste pose aussi une question de bon sens après les bourdes des candidats sur le nucléaire: «Est-il raisonnable de leur confier le bouton commandant l'arme nucléaire?»

Et pour confirmer que Sarko sera le patron de la bombe - la nucléaire, pas Cécilia, cessez d’y penser : votre avidité people devient vraiment lourde - les sondages sont là! Selon l'étude réalisée pour "Le Figaro" et LCI et diffusée jeudi, le candidat UMP a convaincu une majorité de sondés sur "le nombre de fonctionnaires" (51% contre 35% pour Ségolène Royal), "les 35 heures" (47% contre 32%), la "réforme de la fiscalité" (52% contre 21%), la "lutte contre la sécurité" (60% contre 17%) ou encore la "réduction de l'endettement de la France" (48% contre 17%).

Bon, alors on arrête le cirque puisque les jeux sont faits : on ne vote pas. On ne vote plus et on se laisse "karcheriser" en douceur. Plus et mieux encore : il y a Enrico Macias qui, sur l'air de "toi Paris, tu m'as pris dans tes bras", chante "Toi Sarko, je suis bien dans tes bras"... J'ai cru entendre le rossignol andalou fredonner "ha qu'il est joli Nicolas Sarkozy laî laî laî la...". Mais je dois me tromper.

Au Showcase, le sentiment est à l'opposé. "Le moins déstabilisé des deux, c'est Nicolas", assure Cécilia, la vingtaine: "Elle est confuse et lui est beaucoup plus clair". Sabrina, plus mitigée, estime que le débat "n'est pas constructif". "Ca ne va pas convaincre les hésitants", craint-elle. Attention! La Cécilia en question n'est pas du tout à confondre avec Cécilia Sarkozy qui ne semblait présente ni à ce débat ni au Gala meeting de son homme. Pas son homme de NewYork, le nôtre bien entendu : Nicolas le magnifique. L’autre devrait, de mon point de vue, faire l'objet d'un mandat d'arrêt international : vous nous voyez dimanche avec Sarko élu et notre première dame absente, subissant les assauts luxurieux d'un vulgaire?

Le candidat Nicolas Sarkozy se plaignait, depuis quelques semaines, d'une diabolisation. Le dialogue entre Ségolène et Bayrou acheva sans doute de le pousser au bord du "Nervous Break Down", comme dirait son ami Georges Bush. Il fallait donc s'attendre à une riposte cinglante du leader UMP, la réponse à la bergère du Poitou ne tarda pas :

Dans ce dessin caricatural d'une rare cruauté (cf ci-dessus), on détecte toute la brutalité de Nicolas Sarkozy et des mercenaires à son service. Alors que Ségolène digérait déjà mal son image de Bécassine, la voici assimilée à un plat d'Afrique du Nord. Une allusion qui n’est pas pour déplaire à Le Pen, l'autre ami du candidat UMP. Le 6 mai prochain, la candidate pourrait bien lui mettre la pâtée..Royale! Heureusement il y a l’amour de Macias dont on sait qu’il aurait pu aller chanter pour Ségo à Charlety : «Enfants de tous pays tendez vos mains merci» Mais celle-là, de chanson, il l’a sûrement oubliée. Et elle ne donnerait pas lieu à une déduction fiscale. Quand on est riche et bien conseillé on vote pour «le plus-disant». Vous ne croyez pas?


Henri Vario-Nouioua








1.Posté par COLPIN Didier le 05/05/2007 07:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
- REGARD D’UN SYNDICALISTE (de base) SUR LES ELECTIONS -
ou
- Un « impôt » citoyen à honorer spontanément –

Mettre son bulletin de vote dans l’urne est pour beaucoup un geste politique. Ils ont tort c...






Partageons sur FacebooK
Petites annonces