Sommaire
France
21/01/2008 - 16:38

France Elections: des comptes de campagnes en maquillages


C'est important les élections! En France, les campagnes électorales sont financées sur vos impôts; mais, si vous vous en fichez, vous pouvez ne pas allez voter sans en subir les conséquences. Sauf que les candidats ne percevront pas via les comptes de campagne les deniers qu'aurait rapportés votre voix. Ceci étant, n'allez surtout pas croire que les comptes, cela se maquille non, pas du tout: ce sont les candidats qui se maquillent pour le plaisir de vos yeux parce que le look et le relooking, cela compte dans la vie y compris pour les idées; mais c'est une autre affaire. Pour faire une bonne campagne électorale, il faut surtout pas ne énoncer d'idées. Naturellement, vous pouvez le faire mais pas sans maquillage. La preuve est ci dessous:



France Elections: des comptes de campagnes en maquillages
Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal, les deux finalistes de l'élection présidentielle de 2007, ont dépensé respectivement 34.445 euros et 51.659 euros en frais de maquillage pour bien passer à la télévision, a-t-on appris, vendredi 18 janvier, auprès de la commission nationale des comptes de campagne.

La commission, qui a publié le 10 janvier au Journal officiel les comptes des 12 candidats à l'élection de 2007, a eu quelques surprises en épluchant les dépenses des candidats.
Nicolas Sarkozy a ainsi inclus une somme de 34.445 euros sous l'intitulé "frais de maquillage". Interrogé sur ce montant, le porte-parole de l'Elysée David Martinon a rappelé que le candidat Sarkozy avait eu recours au service d'une maquilleuse pour bien passer à la télévision. Cette dernière l'accompagnait dans tous ses déplacements.

"Je vous confirme que le candidat Sarkozy était maquillé lorsqu'il passait à la télévision", a-t-il souligné. "Qui entre dans un studio de télévision en n'étant pas maquillé? C'est une manière de respecter le téléspectateur que de présenter un visage avenant."

Pas de dépassement de plafond

La commission nationale des comptes de campagne a estimé qu'il s'agissait "de dépenses habituellement de nature personnelle et imputées au compte pour un montant manifestement excessif". Elle les a donc ramenées au tiers de son montant et retranché 22.963 euros du compte de campagne du président élu.

Ségolène Royal a connu le même sort. Les 51.659 euros de frais de maquillage et de coiffure de la candidate socialiste ont été réduits d'un tiers.
La commission nationale a également retranché des comptes de la candidate socialiste 53.581 euros d'achat d'appareils de mesure de détection de fréquences au motif que cette dépense n'était "pas spécifiquement destinée à obtenir des suffrages".

Hormis quelques rectifications, la commission a validé les comptes de l'ensemble des candidats, dont aucun n'aura dépassé le plafond de 21 millions d'euros. Le plus dépensier aura été Nicolas Sarkozy (20,96 millions d'euros), devant Ségolène Royal (20,61 millions), François Bayrou (9,72 millions) et Jean-Marie Le Pen (9,31 millions). Gérard Schivardi a été le plus économe avec 712.988 euros dépensés.

Source: NouvelObs

H.V/Source Web









Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:




Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn