Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
Rss
pour y être
France
03/02/2011 - 15:52

France: l'un des deux otages français du Niger est mort brûlé et autres actus

L'un des deux otages français du Niger est mort brûlé - Les magistrats de Nantes suspendent les audiences - Les consommateurs plus pessimistes et plus méfiants - Interpellation à Paris d'un faux artiste photographe violeur - Mort du poète Edouard Glissant héraut du métissage - L'audition de Jacques Chirac demandée dans l'affaire Karachi



France: l'un des deux otages français du Niger est mort brûlé et autres actus
L'un des deux otages français du Niger est mort brûlé
Vincent Delory, l'un des deux otages français enlevés au Niger et retrouvés morts en janvier, a été tué dans un incendie et non par balles, annonce jeudi le parquet de Paris.  Les circonstances de la mort de cet otage, floues jusqu'ici, ont pu être déterminées par des expertises médico-techniques et balistiques. "L'expertise a démontré que son décès n'était pas en relation avec des plaies par armes à feu mais était à mettre sur le compte des effets thermiques dégagés par un foyer d'incendie", dit le procureur de la République Jean-Claude Marin dans un communiqué. Les produits toxiques dans la voiture dans laquelle il se trouvait sont à l'origine de cet incendie mortel. L'expertise confirme que l'autre otage, Antoine de Léocour, a été tué d'un tir "à très courte distance, voire à bout touchant". Le corps de Vincent Delory portait des traces de balles en cinq endroits mais aucune balle n'a été tirée directement sur lui, affirme le parquet. Une des balles "a possiblement été tirée par une arme française" mais ne l'a atteint qu'après ricochets, écrit le parquet. (Reuters)

Les magistrats de Nantes suspendent les audiences
Les magistrats du tribunal de grande instance de Nantes (Loire-Atlantique) ont suspendu toutes les audiences jeudi matin en réaction aux déclarations du président Nicolas Sarkozy dans l'affaire Laëtitia, a-t-on appris auprès de l'Union syndicale des magistrats (USM). Seuls les dossiers urgents continuent à être traités ajoute-t-on de même source. "Cette nouvelle déclaration a mis le feu aux poudres", explique Virginie Valton, vice-présidente de l'USM, syndicat majoritaire. Plusieurs dizaines de magistrats mais également des avocats et des policiers se sont rassemblés devant le Palais de justice selon l'USM. "Nous recevons des appels de collègues de toute la France qui sont outrés", poursuit Virginie Valton. "Nous appelons à un mouvement et à une mobilisation dans toutes les juridictions". (AP)

Les consommateurs plus pessimistes et plus méfiants
La crise économique rend les consommateurs plus pessimistes dans la plupart des pays européens, Allemagne exceptée, et ce sentiment les incite à se méfier de plus en plus des vendeurs, montre une enquête publiée jeudi par le Cetelem. Si la consommation des ménages a relativement bien résisté à la crise, celle-ci favorise le changement de comportement des acheteurs, qui s'informent de plus en plus en amont de leur démarche d'achat, explique aussi la filiale de crédit à la consommation de BNP Paribas. L'enquête de l'Observatoire Cetelem menée en décembre dans 13 pays européens reflète évidemment l'impact de la conjoncture économique sur le moral des consommateurs: leur jugement sur la situation actuelle est globalement en baisse, à 4,1 sur 10 contre 4,2 il y a un an. Mais les situations nationales reflètent les évolutions divergentes des économies: la note attribuée par les consommateurs à leur pays est en forte baisse au Portugal (à 2,6/10), l'un des pays les plus touchés par la crise de la dette, stable en France (à 4,1) et elle ne progresse qu'en Allemagne (à 5,8), sortie plus tôt et plus vite de la crise. "Les jeunes Européens, pourtant plus touchés par le chômage que leurs aînés, ont une vision moins pessimiste que ces derniers", précise l'enquête. Les moins de 30 ans donnent en effet une note moyenne de 4,4/10 à leur pays, contre 3,9 pour les plus de 50 ans. Dans un contexte d'accélération de l'inflation, favorisée notamment par la flambée de cours du pétrole et de nombreuses autres matières premières, 59% des consommateurs disent comparer "très attentivement" les prix avant un achat. Et la moitié d'entre eux (52% au total, 49% en France) déclarent rechercher systématiquement les promotions. Pour les achats importants, 48% des Français déclarent qu'il se passe plus d'un mois entre le moment où ils commencent à se renseigner et celui où il se décide. (Reuters)

Interpellation à Paris d'un faux artiste photographe violeur
Un faux "artiste photographe" de 38 ans soupçonné d'avoir violé à son domicile à Paris une jeune femme de 19 ans a été mis en examen et écroué, a-t-on appris jeudi auprès de la préfecture de police. L'enquête a démarré le 26 janvier, lorsque des policiers du commissariat du 14e arrondissement sont intervenus suite aux dégradations commises sur la porte d'un appartement du XIVe arrondissement par une jeune femme de 19 ans et son petit ami. Celle-ci leur a expliqué avoir répondu à l'annonce d'un "photographe" cherchant des modèles et avoir été violée chez lui. Après en avoir informé son compagnon, ils avaient décidé de revenir sur place mais l'occupant avait refusé de leur ouvrir. Finalement interpellé et placé en garde à vue, ce dernier a dans un premier temps soutenu avoir réalisé une séance photos avec la victime. Confronté à une vidéo de l'agression qu'il a lui-même tournée, il a reconnu les faits, déclarant "avoir dérapé", selon la même source. (AP)

Mort du poète Edouard Glissant héraut du métissage
Le poète et écrivain antillais Edouard Glissant, chantre du métissage, est mort jeudi à Paris à l'âge de 82 ans. Né en 1928 à Sainte-Marie, dans le nord de la Martinique, cet ancien étudiant en philosophie et docteur ès lettres avait obtenu le prix Renaudot en 1958 pour "La Lézarde." Le président Nicolas Sarkozy a salué un homme qui aura marqué "la pensée de notre temps de son empreinte énergique, pugnace et exigeante". "Edouard Glissant aura plaidé inlassablement pour une approche de la diversité du monde fondée sur l'échange, le dialogue et la 'poétique de la relation'", écrit-il dans un communiqué. "Edouard Glissant restera à jamais parmi nous, non seulement pour la beauté de ses mots et la force de son verbe, mais tout autant pour ses odes à l'humanisme et à la diversité du genre humain, antidotes de tous les préjugés et les racismes", a déclaré Martine Aubry, premier secrétaire du Parti socialiste. Pour Pierre Laurent, secrétaire national du parti communiste, Edouard Glissant "savait lire le monde dans ce qu'il portait de meilleur" et était "un homme d'action qui mettait en partage avec le peuple ses mots, ses idées, sa poésie." L'oeuvre d'Edouard Glissant a été marquée par une réflexion militante contre les racismes de toutes sortes et le rappel de l'esclavagisme, qui a entaché selon lui les rapports de la France avec l'Afrique et l'outre-mer. Opposé à la guerre d'Algérie, il avait été expulsé des Antilles et assigné à résidence en métropole au début des années 60 par le pouvoir gaulliste. L'écrivain, qui a ouvert la porte à la créolité, développait une conception opposée à la mondialisation, un espace sans frontières qu'il nommait le 'Tout-monde." Il a publié "La terre, le feu, l'eau et les vents" (Galaade), une anthologie poétique d'un genre inédit où il juxtaposait un chant de l'"Odyssée" et une poésie peule, un vers de Rimbaud et une déclaration de Muhammad Ali. (Reuters)

L'audition de Jacques Chirac demandée dans l'affaire Karachi
Des familles de victimes demandent l'audition comme témoin de Jacques Chirac pour éclaircir une présumée affaire de corruption qui serait la toile de fond de l'attentat de Karachi où ont péri onze Français en 2002, a annoncé jeudi leur avocat. Cette enquête judiciaire trouble la majorité et l'Elysée en relançant de vieilles querelles à un an et demi de l'élection présidentielle de 2012. Me Olivier Morice, un des avocats des familles de victimes, a déposé mardi auprès du juge d'instruction chargé du dossier sur l'attentat, Marc Trévidic, une demande de convocation de Jacques Chirac, après l'audition lundi comme témoin de François Léotard, ministre de la Défense en 1993-1995. Ce dernier a estimé que l'arrêt par Jacques Chirac en 1995 du paiement de certaines commissions dues à des intermédiaires en marge d'une vente par la France de sous-marins au Pakistan est l'une des causes de l'attentat. "Il est indispensable à la manifestation de la vérité que M. Jacques Chirac puisse être entendu (...) notamment vis-à-vis des accusations portées contre lui par M. François Léotard et sur les circonstances exactes ayant conduit à l'arrêt du versement de certaines commissions", écrit l'avocat au juge, dans sa demande publiée par Mediapart, dont Me Morice confirme les termes. Il est peu probable que Jacques Chirac accepte cette sollicitation car il a déjà refusé dans d'autres dossiers de s'expliquer sur ses actes de président, invoquant la séparation des pouvoirs et l'immunité pénale dont jouit le chef de l'Etat. François Léotard a signé en 1993 le contrat "Agosta" avec le Pakistan qui prévoyait le versement de 84 millions d'euros de "commissions" au bénéfice théorique de décideurs pakistanais. (Reuters)

Source : Yahoo Actualités


Ryma Mendy








Flashback :
< >

Mercredi 19 Septembre 2012 - 23:26 Pomme d'Amour: Prêt à Porter Femmes Dakar

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League







Partageons sur FacebooK
Petites annonces