Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Humeurs - Rumeurs
16/06/2007 - 12:49

G8 arrosé et Points chauds d'un tsunami avorté


Le second tour des législatives donnera lieu le 17 juin à des confrontations très serrées ou emblématiques. L'empressement du gouvernement et de Nicolas Sarkozy à faire plaisir aux "amis", associé à une réelle détérioration de l'image du président français à l'issue du G8, pourrait faire avorter le tsunami annoncé. Voici 20 points chauds retenus par l'AFP: Gironde (2e): le maire UMP de Bordeaux Alain Juppé est en ballottage incertain avec 43,73% des voix, face à la socialiste Michèle Delaunay (31,36%), dans une circonscription qui avait placé Ségolène Royal largement en tête le 6 mai. Le total des voix de gauche y atteint 43,69% mais les réserves du ministre d'Etat sont minces. Enjeu pour l'ancien Premier ministre UMP: sa place dans le gouvernement et, au-delà, son rôle politique.



G8 arrosé et Points chauds d'un tsunami avorté

Paris (8e): La circonscription la plus disputée de la capitale, déterminante pour les municipales de 2008. Dans la course à la succession de Jean de Gaulle (UMP), le médiatique avocat Arno Klarsfeld, ami de Nicolas Sarkozy, a devancé de cinq points la socialiste très implantée Sandrine Mazetier. Les électeurs du MoDem (12,3%) trancheront.

Paris (1re): la sortante Martine Billard (Verts), a été devancée de 2,5 points par le maire UMP du Ier arrondissement, Jean-François Legaret. La répartition des 5.286 électeurs du jeune avocat bayrouiste Mario Stasi fera la différence.

Saône-et-Loire (6e): le premier set du duel des deux Arnaud, le socialiste Montebourg et l'UMP Danjean, a tourné à l'avantage du second qui a environ 1.400 voix d'avance. Le porte-parole de Ségolène Royal doit batailler pour conserver sa circonscription bourguignonne.

De fait et quelque soit le nombre de sièges UMP à l'assemblée nationale, personne n'oubliera la conférence de presse de Nicolas Sarkozy lors du G8 et le soupçon d'alcoolisme ou de légèreté que cela fait peser désormais sur lui. Voici coment les faits sont relatés:

" Le journaliste de la RTBF, Eric Boever, qui avait insinué dans son journal que Nicolas Sarkozy avait bu avant de tenir une conférence de presse au G8, a "contacté l'ambassade de France à Bruxelles pour transmettre ses excuses, pour qu'elles soient relayées à qui de droit, jusqu'à l'Elysée si nécessaire", a indiqué mardi 12 juin à l'AFP Yves Thiran, directeur de l'information de la RTBF, la radio-télévision publique belge.

De son côté, l'entourage du président Sarkozy, interrogé par l'AFP sur ces images, a déclaré: "à l'Elysée, il n'est pas d'usage qu'on commente les plaisanteries de mauvais goût".

Dans l'extrait diffué sur les télés belges, Nicolas Sarkozy vient de rencontrer le président russe Vladimir Poutine. "Manifestement, il n'avait pas bu que de l'eau", explique le présentateur de la Deux belge. Dans la vidéo, on y voit le chef de l'Etat hilare, bredouillant, qui s'excuse de son retard. "Je vous demande de bien vouloir excuser mon retard dû à la longueur du dialogue que je viens d’avoir Monsieur Poutine", dit-il. La vidéo -visible en ouvrant la pièce jointe ci dessous- a fait désormais le tour des sites de partage en ligne. Plus d'un million de personnes l'ont ainsi déjà vue sur Youtube.



Henri VARIO







Flashback :
< >

Lundi 25 Novembre 2019 - 16:47 La coopération Euro-Chinoise en hausse






Partageons sur FacebooK
Petites annonces