Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pour y être
Afrique et Moyen-Orient
15/07/2008 - 19:13

GOUVERNEMENT MAURITANIEN : Le chef de l’Etat minimise la portée de la crise

NOUAKCHOTT - Le président mauritanien Sidi Ould Cheikh Abdallahi a minimisé hier la crise politique qui secoue son pays depuis plus de deux semaines et nié tout conflit entre lui et les généraux de l’armée. Interrogé sur les motifs de la crise provoquée par le dépôt d’une motion de censure contre le gouvernement, le chef de l’Etat a répondu "il s’est agi d’une simple réaction contre un gouvernement qui n’a pas été apprécié pour plusieurs raisons".



Une quarantaine de députés du parti au pouvoir, le Pacte national pour la démocratie et le développement (PNDD) avait déposé le 30 juin une motion de censure contre le gouvernement de Yahya Ould Ahmed Waghf moins de deux mois après sa nomination. Les députés frondeurs protestaient notamment contre la présence dans cette équipe de caciques de l’ancien régime de Maaouiya Ould Taya (1984-2005) et de ministres de deux partis de l’opposition.

 Pour faire face à la fronde et tenter de "ressouder la majorité autour du programme du président", Yahaya Ould Ahmed Waghf avait alors démissionné le 3 juillet, mais il avait été immédiatement reconduit par Sidi Ould Cheikh Abdallahi pour former un nouveau cabinet. Le président mauritanien a affirmé que le nouveau cabinet serait formé "dans quelques jours" et qu’il comprendrait "des ministres capables de travailler pour le développement du pays".

Il a affirmé n’avoir aucun problème avec l’armée, accusée par certains d’être derrière la crise, estimant qu’il s’agit d’une "crise qui se joue au niveau du Parlement" avec des députés qui protestent et "qui ont le droit de le faire". Il a également affirmé qu’il n’était pas dérangé par une commission d’enquête réclamée par des sénateurs de sa majorité qui accusent la fondation de son épouse, Khattou Mint Boukhary, de détournement de deniers publics.


Source: AFP

Awa Diakhate










Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel

Europe | Amériques | Afrique et Moyen-Orient | Asie & Extrême Orient | Océanie | USA UK and Malta News | La actualidad en español | Deutsche Nachrichten | Nouvelles de la Faim et de la Mort!






Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb



Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn