Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Faits Divers - Société
02/06/2007 - 13:23

Genève: la Synagogue Hekhal Haness en feu

c’est un incendie criminel

Il s'agit du deuxième incendie d'une synagogue en deux ans en Suisse. Consternation à Genève.
Le juge d'instruction écarte la thèse d'un sinistre accidentel. La police a relevé des traces d'ADN. Les enquêteurs n’ont plus de doute: l’incendie de la synagogue Hekhal Haness, survenu le 24 mai dernier à Malagnou, est bel et bien d’origine criminelle. Dans un bref communiqué, le juge d’instruction Michel Graber, qui ne souhaite pas faire d’autres commentaires, écarte la piste accidentelle.



Synagogue Hekhal Haness
Synagogue Hekhal Haness
Les hypothèses telles qu’un court-circuit dans l’armoire électrique ou une bougie laissée allumée sont abandonnées. «Les traces de calcination auraient été différentes», souligne une source proche de l’enquête, ajoutant que «de l’essence a pu être utilisée».
Ces derniers jours, les inspecteurs ont entendu plusieurs témoins. Mais pas de suspect en vue. En revanche, la police scientifique a retrouvé un mégot de cigarette à proximité du foyer. Reste à prélever l’ADN sur l’objet, mais l’eau et le feu ont compromis la qualité de l’empreinte génétique. «Faute d’ADN, ça sera plus difficile, souligne une source. Mais on fera comme il y a dix ans, lorsque cette technique n’était pas développée.»
Si l’ADN est lisible, la partie n’est pas gagnée pour autant: il faut que le profil figure dans les fichiers de police, donc que l’individu soit connu des forces de l’ordre.
Le communiqué précise que «toutes les pistes sont exploitées, celle d’un acte de mouvances extrémistes n’étant toutefois pas privilégiée».
Pas de revendication
«Lors d’actes antisémites, on retrouve fréquemment des emblèmes racistes sur les murs, précise une source. Des déprédations sont commises dans le lieu de culte, ces événements surviennent à l’occasion de certaines dates symboliques et des groupes extrémistes revendiquent parfois leur geste.»
Source: "la Tribune de Genève:


Sylvie Delhaye








1.Posté par Istres Actualités et débats le 04/06/2007 16:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bon donc ce n'est pas un acte antisemite parceque ils n'ont pas fait de tags?
Qui va avaler ça?






Partageons sur FacebooK
Petites annonces