Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Europe
06/10/2008 - 22:48

Géorgie: Moscou accuse Tbilissi de vouloir la guerre

La Russie a accusé aujourd'hui Tbilissi de chercher la guerre, après une explosion mortelle, mais a poursuivi le démantèlement de ses points de contrôle en Géorgie et promis d'achever le retrait de ses forces, comme prévu, vendredi.



 SSL Finals 2017 video jour 5
SSL FINALS 2017 VIDEO JOUR 5
Competição da vela com melhores atletas
Segelbootrennen mit besten Athleten
I migliori atleti velici
The best sailing athletes
"L'impression se renforce que certaines forces à Tbilissi (...) vont consciemment sur la voie de l'aggravation de la situation dans la région et cherchent, à travers une série d'attentats, à provoquer de nouvelles actions militaires", a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.


Cette déclaration intervient après l'explosion d'une voiture vendredi à Tskhinvali, la capitale de la région séparatiste d'Ossétie du Sud en Géorgie, qui a tué sept soldats russes selon Moscou, et huit selon les autorités locales.


La diplomatie russe reproche aussi à Tbilissi d'autres incidents, notamment l'agression d'un responsable d'un district sud-ossète et la mort dans une fusillade d'un ouvrier du bâtiment à Tskhinvali.


Un garde-frontière de la région séparatiste d'Abkhazie a été tué dans un échange de tirs, a rapporté lundi l'agence de presse officielle abkhaze, Apsnypress.


Moscou a néanmoins "la ferme intention de remplir l'accord entre les présidents de la Fédération de Russie (Dmitri Medvedev) et de la France (Nicolas Sarkozy) sur le retrait de ses détachements de maintien de la paix du territoire géorgien d'ici au 10 octobre 2008", a souligné le ministère.


Des soldats russes ont démonté lundi après-midi un point de contrôle stratégique, près du village de Karaleti, sur la principale route reliant Tbilissi et Tskhinvali.


Les militaires russes, qui ont refusé de donner la date exacte de leur départ, y contrôlent l'accès à une kyrielle de villages situés au sud de la région rebelle et qui étaient sur la ligne de front pendant la guerre russo-géorgienne en août.


Les forces russes ont aussi commencé à ranger leurs tentes, leur matériel et leur drapeau au barrage de Kvenatkotsa, proche de l'Ossétie du Sud, qui devait être définitivement levé lundi, ont annoncé des responsables européens et géorgiens.


Un compatriotes a vu des militaires russes chargeant leurs équipements dans des camions à deux points de contrôle dans l'ouest du pays, près de l'Abkhazie.


Les forces russes se sont engagées à se retirer de Géorgie, hormis l'Ossétie du Sud et l'Abkhazie, d'ici à vendredi, à la suite du déploiement le 1er octobre d'observateurs de l'Union européenne dans la région.


Tbilissi a de son côté dénoncé lundi une attaque au mortier contre une zone inhabitée en territoire sous contrôle géorgien à la frontière Abkhaze, et une bombe a explosé sur la route menant à une centrale électrique stratégique.


Signe d'une détente des relations russo-européennes deux mois après le conflit, M. Medvedev doit se rendre mercredi à Evian (est de la France) à la World Policy Conference organisée par l'Institut français de relations internationales (Ifri), à laquelle M. Sarkozy est également attendu.


Les forces russes sont entrées en Géorgie début août après que Tbilissi a tenté de reprendre le contrôle par la force de l'Ossétie du Sud. Le 26 août, Moscou a reconnu l'indépendance des deux régions rebelles en territoire géorgien.



Source: Edicom

Awa Diakhate



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo