Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Europe
29/08/2008 - 14:32

Géorgie: Non-adoption d'une sanction contre Moscou

Le sommet européen extraordinaire prévu lundi à Bruxelles sur la crise russo-géorgienne n'adoptera pas de sanctions contre la Russie Car "l'heure des sanctions n'est pas venue"., a indiqué une source à l'Elysée.



 SSL Finals 2017 video jour 5
SSL FINALS 2017 VIDEO JOUR 5
Competição da vela com melhores atletas
Segelbootrennen mit besten Athleten
I migliori atleti velici
The best sailing athletes
"Le conseil européen dira que l'accord en six points doit être appliqué dans son intégralité. Tant que ce n'est pas le cas, cet accord reste en observation", a poursuivi cette source, en référence à l'accord de cessez-le-feu négocié par le président Nicolas Sarkozy lors d'un voyage à Moscou et Tbilissi le 12 août.

Le sommet de Bruxelles a été convoqué par M. Sarkozy, qui assure actuellement la présidence tournante de l'Union européenne, notamment pour évoquer l'avenir des relations de l'UE avec Moscou.

Le ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner avait affirmé jeudi que "des sanctions (contre Moscou) étaient envisagées, et bien d'autres moyens", tout en soulignant que la France ne proposait pas elle-même de telles sanctions.

Jeudi, le Conseil de sécurité de l'ONU s'est réuni pour la sixième fois en trois semaines pour discuter de la crise. Cette réunion a donné lieu à un nouveau dialogue de sourds ponctué de propos aigres-doux mais à aucune décision concrète.

La Russie a rejeté les critiques occidentales de son intervention militaire en Géorgie mais s'est trouvée isolée pour sa reconnaissance de l'indépendance de l'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie. Aucune délégation n'a approuvé la reconnaissance de l'indépendance des deux territoires.

Deux projets de résolution visant à régler la crise géorgienne, d'inspiration russe et française, sont toujours sur la table du Conseil mais n'ont aucune chance d'être adoptés dans un avenir proche, selon des diplomates.


Source: Edicom

Awa Diakhate



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo