Quantcast
Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub        pub

pour y être

Monde: Toute l'Actu
09/03/2021 - 14:25

Google a demandé aux employés qui se sont plaints de racisme de prendre un congé médical

Google a reçu des réactions négatives concernant sa gestion des questions de diversité raciale et de genre. Google aurait conseillé à ses employés se plaignant de racisme et de sexisme au sein de l'entreprise de prendre un congé médical et de suivre des conseils en matière de santé mentale.



Benjamin Cruz, un ancien employé, a déclaré à NBC News qu'en 2019, lorsqu'ils ont rapporté l'incident d'un collègue leur disant que leur "peau était beaucoup plus foncée que prévu", les ressources humaines de Google leur ont suggéré de partir en congé et de changer de rôle à leur retour.

M. Cruz, qui utilise les pronoms "they/them", a affirmé que lorsqu'ils ont accepté l'offre de l'entreprise pour un nouveau poste, leur candidature pour chaque rôle a été refusée jusqu'à ce qu'ils soient obligés de démissionner.

"Après avoir déposé cette plainte, mon travail a commencé à être mis à l'écart, mais mon équipe a agi comme si tout allait bien", a déclaré M. Cruz à NBC News.Google n'a jusqu'à présent pas commenté les allégations de M. Cruz.

Le rapport de NBC est le dernier en date des accusations portées par plusieurs anciens et actuels employés de Google qui ont allégué une discrimination au sein de l'organisation.

Plus récemment, le géant de la technologie a connu une réaction très négative après avoir évincé Timnit Gebru et April Christina Curley, deux femmes noires connues pour leur plaidoyer en faveur d'une plus grande diversité dans l'industrie technologique.

Mme Gebru, en décembre, avait déclaré avoir été licenciée après avoir ouvertement exprimé ses doutes quant à l'engagement de Google en faveur de la diversité et de l'inclusion, tandis que Mme Curly a déclaré à la NBC qu'au cours de ses six années passées chez Google, elle n'avait reçu ni augmentation ni promotion. Elle a ajouté qu'elle avait été affectée à neuf responsables différents au cours de son mandat et qu'elle avait porté plainte contre deux d'entre eux pour avoir maltraité son équipe et elle-même.

Par la suite, en 2019, un manager lui a demandé avec laquelle de ses coéquipières elle coucherait, a-t-elle déclaré au réseau. "Je lui ai donné beaucoup d'attitude après cela, et ça a dégénéré à partir de là", a-t-elle dit.

Bien que Google ait refusé de commenter l'éviction de Mme Gebru, il a déclaré dans une déclaration qu'il était en désaccord avec la caractérisation du service par Mme Curley.NBC a constaté dans son rapport que lorsque Mme Gebru et Mme Curley se sont plaintes de discrimination raciale et sexuelle auprès des RH, il leur a été conseillé de suivre une consultation de santé mentale ou de prendre un congé.

Au moins neuf autres employés actuels et anciens de Google ont reçu des conseils similaires de la part du département des ressources humaines de l'entreprise, rapporte NBC.

Victor Delhaye-Nouioua









Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:




Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram
Pinterest