Sommaire
France
15/11/2007 - 13:57

Grève des avocats à Charleville -Mézières: la police intervient

La police municipale de Charleville-Mézières est intervenue jeudi matin pour déloger les avocats du barreau des Ardennes qui bloquaient le tribunal de la ville depuis lundi pour protester contre la réforme de la carte judiciaire.



Grève des avocats à Charleville -Mézières: la police intervient
La police est intervenue vers 9H00 jeudi matin pour dégager les voitures qui barraient l'accès au parking du palais de Justice et briser les chaînes posées sur les portes d'entrée du tribunal par la cinquantaine d'avocats du barreau en grève totale et illimitée depuis lundi.

Réfugiés à l'intérieur du palais de justice, les avocats continuent de neutraliser l'activité judiciaire. "Mme Dati n'a pas compris notre détermination à sauver la justice", a déclaré Me Hervé Dupuis, bâtonnier des Ardennes, en précisant qu'il n'avait reçu aucune réponse à la demande des avocats d'être reçus par la Garde des Sceaux.

Les avocats s'opposent à la suppression prévue des trois juges d'instruction du TGI de Charleville d'ici 2010 au profit de deux pôles de l'instruction à Reims (Marne) et Troyes (Aube).

Par ailleurs, les trois avocats et le greffier, qui avaient entamé mardi une grève de la faim pour dénoncer l'éventualité de la fermeture du tribunal de grande instance (TGI) de Montluçon (Allier), ont annoncé mercredi soir avoir suspendu provisoirement leur mouvement.

"Ce jour, le bâtonnier a été reçu par le cabinet de Mme la garde des Sceaux. Il lui a été donné l'assurance qu'aucune décision n'a été arrêtée", explique le communiqué des quatre grévistes de la faim. "En conséquence, ils ont décidé de suspendre provisoirement leur mouvement de grève de la faim tant que ce dialogue sera maintenu", ajoutent les trois avocats - Me Michel Pradillon, Me Antoine Douet et le bâtonnier Joseph Roudillon - et le greffier du tribunal de commerce, Gilles Dumas.

Les signataires du communiqué, qui évoquent "pour la première fois" "un sentiment d'écoute", expliquent avoir "obtenu l'engagement du maintien d'un dialogue permanent avec la Chancellerie". "Notre grève de la faim, c'est un cri de désespoir", avait expliqué plus tôt dans la journée Me Pradillon. "C'est une décision réfléchie devant une mesure irréfléchie de la Chancellerie, une aberration absolue", avait-il ajouté.

Vingt-cinq avocats sont inscrits au barreau de Montluçon, première agglomération de l'Allier, avec 78.000 habitants, et deuxième d'Auvergne. Sept magistrats et 21 fonctionnaires travaillent au TGI, dans des locaux récemment rénovés appartenant à l'Etat.

La ministre de la Justice, Rachida Dati, se rendra vendredi à Lyon pour y présenter sa réforme de la carte judiciaire des régions Auvergne et Rhône-Alpes.

Nicolas Maury









Flashback :
< >

Mercredi 16 Septembre 2020 - 11:42 Le Chef de l'Etat turc attaque Emmanuel Macron

Mercredi 16 Septembre 2020 - 11:38 Maroc : Un enfant de 11 ans violé et tué

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:




Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn