Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Nouvelles de la Faim et de la Mort!
08/03/2006 - 00:07

Grippe aviaire: L'ONU fait le point

Après le Nigeria, premier pays africain affecté par l’épizootie de H5N1, c’est au tour du Niger de pâtir du virus hautement pathogène.
La liste des pays africains frappés par la grippe aviaire s’allonge. Officiellement, la maladie ne sévit pas au Burkina Faso. Mais déjà, à Ouagadougou c’est la débâcle sur les lieux de vente de poulets et autres types de gallinacés.



Grippe aviaire: L'ONU fait le point
La grippe aviaire touche le Niger
mardi 7 mars 206 dans Le Nouvel Observateur.

Après le Nigeria, premier pays africain affecté par l’épizootie de H5N1, c’est au tour du Niger de pâtir du virus hautement pathogène. Le laboratoire de l’Organisation internationale pour la santé animale (OIE), situé à Padoue, en Italie, a confirmé la présence du virus au Niger, dans un village situé à environ 70 km de la frontière avec le Nigeria. Depuis l’apparition du virus H5N1 en Afrique, beaucoup craignaient de voir l’épizootie s’étendre sur un continent déjà très pauvre et peu outillé pour faire face à la crise.

Lire l'article complet.

“Même pour les sacrifices, les clients refusent de toucher aux poulets”
lundi 6 mars 2006 sur Lefaso.net

Le Nigeria, l’Egypte, le Niger, et maintenant l’Ethiopie... La liste des pays africains frappés par la grippe aviaire s’allonge. Officiellement, la maladie ne sévit pas au Burkina Faso. Mais déjà, à Ouagadougou c’est la débâcle sur les lieux de vente de poulets et autres types de gallinacés.

Les clients fuient de plus en plus les vendeurs de poulets. Un tour chez ces vendeurs, le 28 février 2006, a laissé transparaître leur désarroi consécutif à la psychose créée au sein de la population par l’apparition de la grippe aviaire en Afrique.

Assis, tout crispé devant sa cage à volaille vide, au pied du château d’eau de Katré yaar (secteur n°29) à Ouagadougou, Adama Ouédraogo ne cache pas son amertume face à cette crise qu’il redoutait tant : « Nous sommes devenus des vagabonds », dit-il. « Les clients ont peur d’attraper la grippe aviaire et ne viennent plus ». En effet, un coup d’œil, dans les quinze cages qui font vivre au moins trois personnes chacune, permet de se faire une idée de la triste réalité.

Ces cages, d’habitude remplies à craquer, sont maintenant ....

Lire l'article complet.

S. D. Source Web



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 2 Février 2010 - 23:19 Conditons d'Utilisation des Blogs Editoweb




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo