Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 

Asie & Extrême Orient
17/02/2009 - 14:27

Hillary Clinton met en garde Pyongyang contre un tir de missile

Pyongyang- Hillary Clinton a laissé entendre que la Corée du Nord devrait faire le premier pas pour améliorer ses relations avec les Etats-Unis en mettant fin à son programme nucléaire.



Pyongyang a affirmé lundi son droit à procéder à un tir d'essai de missile, ce qui serait selon Clinton un geste "très inopportun".

Les Etats-Unis surveillent de très près la Corée du Nord dans l'espoir qu'elle cessera ses déclarations et actes provocateurs, a souligné la secrétaire d'Etat américaine lors de la première étape, au Japon, de sa tournée asiatique.

Hillary Clinton a par ailleurs appelé à une action coordonnée contre la crise et invité le Premier ministre japonais Taro Aso, en chute libre dans les sondages, à se rendre le 24 février à Washington.

S'exprimant après une rencontre avec son homologue nippon Hirofumi Nakasone, Clinton a indiqué que l'entretien avait porté "sur les défis économiques posés à nos deux pays et au monde dans son entier, qui réclament une réponse mondiale coordonnée".

"En tant que première et deuxième économies mondiales, nous mesurons ces responsabilités", a-t-elle ajouté.

Les deux chefs de la diplomatie ont signé un accord sur le transfert de 8.000 marines américains de l'île d'Okinawa au territoire américain de Guam.

Ce projet, envisagé de longue date, pourrait être reporté au-delà de la date prévue de 2014, à en croire les propos récents d'un général américain.

La secrétaire d'Etat a de nouveau proposé à la Corée du Nord de conclure un traité de paix et de fournir une aide humanitaire en échange du démantèlement de son programme d'armement nucléaire. Pyongyang n'a pour l'heure pas réagi à cette offre.

"Si la Corée du Nord respecte ses engagements déjà pris et élimine de façon complète et vérifiable son programme nucléaire, alors il y aura un geste réciproque, en tout cas de la part des Etats-Unis", a-t-elle dit.

"Mais la décision de coopérer ou non aux pourparlers à six, et mettre fin aux déclarations et actes provocateurs leur appartient, et nous les surveillons de près."

Les "pourparlers à six" - Corées, Etats-Unis, Russie, Chine, Japon - sur la dénucléarisation de la Corée du Nord s'enlisent depuis plusieurs mois en raison du refus de Pyongyang d'accepter un système de vérification du démantèlement de ses programmes.

Le gouvernement de Barack Obama a fait savoir qu'il réexaminait la politique des Etats-Unis vis-à-vis de l'Etat communiste, mais Clinton a aussi souligné que Washington poursuivrait ces pourparlers.

Hillary Clinton a rencontré des familles de ressortissants japonais enlevés par des agents nord-coréens dans les années 1970 et 1980 afin de les utiliser pour former leurs espions.

Elle a promis, sans autre engagement, d'étudier la décision de l'administration de George Bush, très critiquée au Japon, de retirer la Corée du Nord d'une liste noire du terrorisme sans règlement de cette question des enlèvements.

Lors d'une visite au sanctuaire shintoïste de Meiji, à Tokyo, Hillary Clinton a discuté avec un prêtre "de l'importance de l'équilibre et de l'harmonie".

"C'est un bon concept pour les sanctuaires religieux, et c'est un bon concept pour le rôle de l'Amérique dans le monde", a déclaré la secrétaire d'Etat américaine.

Hillary Clinton doit également se rendre à Djakarta, Séoul et Pékin lors de cette tournée d'une semaine qui constitue son premier déplacement à l'étranger depuis sa prise de fonctions au département d'Etat.


Source: Yahoo News


Awa Diakhate






Awa Diakhate

Flashback :
< >

Jeudi 30 Août 2012 - 00:37 Les couteaux japonais

Lundi 13 Août 2012 - 22:00 Chine énorme séisme au Tibet





Partageons sur FacebooK