Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 
Asie & Extrême Orient
05/08/2008 - 18:45

Himalaya: le dernier survivant de l'expédition atteint le camp de base


Après plusieurs nuits passées sur le K2 qui lui ont valu de graves gelures aux pieds, l'alpiniste italien Marco Confortola, dernier survivant d'une expédition dont 11 participants sont morts, a réussi mardi à atteindre le camp de base.



"Je suis au camp de base, je suis vraiment heureux d'être enfin ici et d'être vivant", a déclaré Confortola à des alpinistes italiens contactés par téléphone satellite, rapporte le site www.montagna.tv. "Je réalise maintenant qu'ils sont tous morts".

Onze alpinistes sud-coréens et européens, dont un Français, sont morts au cours de l'expédition, dont neuf à la suite d'une chute de sérac lors de la descente après avoir atteint vendredi soir le sommet du K2, qui culmine à 8.611 mètres.

Certains ont fait une chute, d'autres sont morts de froid et d'autres sont portés disparus, sans espoir de survie dans une atmosphère très pauvre en oxygène.

Refusant de céder au découragement, Confortola, 37 ans, a été rejoint lundi par trois porteurs pakistanais et un alpiniste américain.

Ils ont bivouaqué ensemble lundi, Confortola passant ainsi sa quatrième nuit en haute altitude depuis la catastrophe de vendredi, et ont ils atteint mardi matin un camp à 6.000 mètres d'altitude.

Shahzad Qaiser, secrétaire au Tourisme du Pakistan, a déclaré que l'alpiniste italien était soigné par un médecin..

"Maintenant, je voudrais seulement enlever mes chaussures car mes pieds me font horriblement souffrir", a confié le rescapé.

Les sauveteurs espéraient qu'un hélicoptère de l'armée pakistanaise pourrait évacuer Confortola sur un hôpital de Skardu, mais la visibilité était trop faible.

Ils ont alors décidé que le mieux était de poursuivre la descente vers le principal camp de base, à 5.300 mètres.

ERREURS ET PANIQUE

Mohammad Akram, vice-président de l'Adventure Foundation du Pakistan, a salué la force intérieure de Confortola.

"Il lutte, il est faible mais il a bon moral", a dit Akram.

Un alpiniste serbe et un Pakistanais ont fait une chute mortelle vendredi pendant l'ascension.

Lors de la descente, une chute de sérac a emporté les cordes fixes nécessaires pour traverser un passage connu sous le nom de "Goulot de bouteille".

Le Néerlandais Wilco van Rooijen, le chef de l'expédition, a été transporté lundi en hélicoptère à l'hôpital de Skardu avec son compatriote Cas van de Gevel.

Toujours hospitalisé, il a évoqué les erreurs commises et la panique qui semble avoir saisi certains alpinistes lorsqu'ils se sont retrouvés bloqués.

"Ils descendaient à toute allure mais sans savoir où aller, de sorte que beaucoup se sont perdus du mauvais côté de la montagne", a dit van Rooijen à Reuters.

Il a raconté qu'il avait appelé ses compagnons pour leur demander d'unir leurs forces mais que beaucoup étaient restés sans réaction, comme enfermés dans leur propre lutte pour survivre.

Trois Coréens, deux Népalais, deux Pakistanais, un Français, un Norvégien, un Irlandais et un Serbe ont trouvé la mort au cours de l'expédition.

Techniquement plus difficile à escalader que l'Everest, le K2 est encore plus difficile à descendre.

Certains membres de l'expédition ont atteint le sommet vendredi soir après la tombée de la nuit, à 20h00, ce que des alpinistes chevronnés jugent peu prudent.

Plus de 70 personnes ont trouvé la mort sur le K2, beaucoup lors de la descente. Un grand nombre ont rencontré des difficultés au "Goulot de bouteille".

Source: yahoo news


Arame Diène






Arame Diène

Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel





Partageons sur FacebooK

Petites annonces