Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Seton pub
pour y être
Infos Business
16/01/2020 - 17:43

Histoire du botox


Soyons clairs : il s'agit d'une protéine produite dans la nature par une bactérie, connue de tous pour contaminer les aliments et les conserves. Beaucoup de médicaments que nous prenons tous sans problème et sans réfléchir sont produits par des bactéries : de nombreux antibiotiques couramment utilisés, par exemple, sont des substances produites par certains micro-organismes précisément pour bloquer la croissance d'autres bactéries. La science utilise très souvent des substances qui se trouvent normalement dans la nature à des fins thérapeutiques.



 Le Botulinum a une histoire similaire : pendant des années, les neurologues et les ophtalmologistes l'ont utilisé et l'utilisent encore pour traiter divers types de troubles, tels que les tics nerveux, les spasmes musculaires résultant d'accidents cérébrovasculaires, etc. Puis, au début du nouveau millénaire, seuls deux ophtalmologistes ont remarqué qu'en traitant les spasmes musculaires des paupières de leurs patients, ils amélioraient les rides du front et des sourcils. De là est née l'utilisation du Botox en esthétique, pour les rides de la "partie supérieure" du visage, approuvée par la FDA puis par le Ministère de la Santé. La première observation qui est toujours faite par les patients est : "mais c'est une toxine ! !!". Faux, le botulinum aux doses utilisées en médecine et en esthétique n'est pas toxique. Expliquons-le avec un exemple simple : essayez de boire 2 ou 3 litres d'eau en quelques heures ; il arrive que vous alliez souvent aux toilettes, et peut-être que vous vous sentirez mieux (en général vous buvez trop peu d'eau...), mais vous n'aurez certainement aucun problème. Essayez maintenant - je le dis de façon provocante - de boire 30 litres d'eau en tout : admis et non admis que vous pouvez le faire, vous courez un grand danger : œdème cérébral et coma : l'eau, inoffensive et même bénéfique à des doses normales, devient toxique et même fatale à des doses seulement 10 fois supérieures.

L'inoculation de quelques dizaines (au maximum une centaine) d'unités de botulinum dans les muscles très fins du front, des paupières et des sourcils, qui seront affaiblis en des points prédéterminés afin d'obtenir la relaxation des lignes d'expression, est absolument sûre. Je suppose clairement que cela est fait par un spécialiste, pas nécessairement un chirurgien plastique, mais aussi un dermatologue ou un médecin qui sait où injecter le botulinum et combien d'unités injecter.

Et voici une histoire - celle du botulinum " qui n'est pas bon " - qui a des causes qui n'ont rien à voir avec la Science : jusqu'à il y a quelques années, seuls les Chirurgiens Plasticiens étaient légalement autorisés à utiliser le botox à des fins esthétiques ; les autres Médecins non spécialistes qui ont toujours été impliqués dans la médecine esthétique - et ils sont nombreux, des Dermatologues aux " Médecins Esthétiques " - ne pouvaient pas l'utiliser selon la loi. Ainsi est né un courant de Médecins qui se sont fait les champions de la dangerosité du Botox et qui ont trouvé un large espace dans les médias italiens, toujours à la recherche de nouvelles sensationnalistes. La pauvre Cesara Bonamici est devenue l'emblème du "danger du Botox", alors que tout le monde sait maintenant qu'elle souffrait de problèmes d'une nature différente et beaucoup plus grave. Ils continuèrent à semer la terreur parmi les pauvres patients sans méfiance, sauf peut-être pour traiter dans le secret de leur clinique les pattes d'oie avec de petites doses de botulinum - tant " un petit peu ne fait pas de mal ".

Alors, chers lecteurs, le botuline OUI pour les rides qui provoquent une contraction excessive des muscles mimiques ; l'acide hyaluronique OUI pour les rides de relâchement, les rides de vieillissement et pour le remodelage des volumes du visage. Il est inutile de combler une ride " mimétique " avec du produit de comblement hyaluronique, elle sortira pire qu'avant au premier sourire, au premier froncement de sourcils. Le Botulinum ne paralyse pas - il est bon de s'en souvenir - mais simplement, s'il est bien exécuté au bon moment et aux bons endroits de l'inoculum - il module, adoucit la contraction exagérée et excessive des muscles mimiques : Essayez de vous faire prendre en photo par un ami lorsque vous êtes perplexe, en colère, pensif, surréfléchi, souriant : je parie que beaucoup d'entre vous seront étonnés de se regarder et de découvrir comment ces émotions, sentiments et humeurs peuvent s'exprimer de façon exagérée sur la peau de votre visage, en la sillonnant profondément. Personne, moi d'abord, ne veut bloquer les émotions, l'expression de l'âme ! Il s'agit juste de trouver le juste milieu.

 


Josie Bonnet







Flashback :
< >

Lundi 20 Juillet 2020 - 22:53 Questions sur le botox ?

Dimanche 19 Juillet 2020 - 16:31 Les problèmes artériels

Dimanche 19 Juillet 2020 - 16:16 Histoire de l'IRM ?

Infos Business | Italia






Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb
 


cookieassistant.com