Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Faits Divers - Société
22/12/2011 - 22:02

Homo radinatus salopardis: l'Homme version 2

Homoradinatussalopardis l'Homme version 2 - Morbihan: L'armateur du cargo échoué doit réhabiliter le site d'ici le 6 avril - Nous sommes moins heureux, selon Twitter - Le "supervirus H5N1" censuré ?



Homo radinatus salopardis: l'Homme version 2
 SSL Finals 2017 video jour 5
SSL FINALS 2017 VIDEO JOUR 5
Competição da vela com melhores atletas
Segelbootrennen mit besten Athleten
I migliori atleti velici
The best sailing athletes
Morbihan: L'armateur du cargo échoué doit réhabiliter le site d'ici le 6 avril
Les autorités ont mis en demeure l'armateur turc du TK Bremen, échoué sur une plage du Morbihan, de déconstruire le navire et de réhabiliter le site de son échouement à Erdeven pour le 6 avril 2012, a annoncé ce jeudi la préfecture à Lorient. «Un arrêté a été pris par la Préfecture Maritime de l'Atlantique et la préfecture du Morbihan mettant en demeure l'armateur pour qu'il nous adresse un plan d'action détaillé avant le 29 décembre 2011 pour la cessation du danger représenté par le bateau et la réhabilitation du site pour le 6 avril 2012», a déclaré aux journalistes le préfet du Morbihan, Jean-François Savy. Une semaine pour vider et désamianter le navire. Par ailleurs, les deux préfets ont annoncé un plan de déconstruction du navire, susceptible de débuter dès vendredi si les entreprises sont trouvées d'ici là.(20minutes.fr) Encore une nouvelle tentative de bonne action de la part de l'Etat, mais ce n'est pas en étant en froid diplomatique avec la Turquie que le cargo se déconstruira.

Nous sommes moins heureux, selon Twitter
Le bonheur est en baisse depuis trois ans. C'est ce qu'il ressort d'une étude sur Twitter menée par une équipe de chercheurs de l'université du Vermont aux Etats-Unis, et publié dans la revue PloS ONE, comme le rapporte The Huffington Post. Mais sur quoi se sont fondés ces scientifiques pour affirmer une telle chose? Ils ont étudié 46 milliards de mots, contenus dans 4,6 milliards de tweets postés par 63 millions d'usagers de Twitter, sur une période exacte de 33 mois à partir de septembre 2008. «Les milliards de mots utilisés pour exprimer ce que les gens ressentent ont donné un aperçu de l'humeur relative dans le monde», indique l'étude. Ainsi, les chercheurs ont mesuré «la joie ou la tristesse» des mots contenus dans les tweets. Pour cela, ils ont demandé à un groupe de volontaires d'attribuer une «note de bonheur» sur une échelle de 1 à 9, à plus de 10.000 mots: le mot «rire» obtient une note moyenne de 8,50, «nourriture» 7,44, «avidité» noté 3,06 ou encore «terroriste» avec 1,30. Et ont ensuite étudié leur fréquence d'utilisation sur le site de micro-blogging.(slate.fr) Ben oui l'Homo radinatus salopardis est une espèce dont le bonheur se mesure à l'épaisseur du portefeuille. Et en temps de crise le portefeuille est au régime.

Le "supervirus H5N1" censuré ?
En septembre dernier, le laboratoire néerlandais dirigé par le professeur Ron Fouchier avait annoncé avoir créé un virus mutant H5N1, des suites d'une étude sur la grippe aviaire. Ce super virus serait capable de se transmettre facilement entre mammifères et notamment entre hommes et il pourrait décimer la moitié de l'humanité. Les scientifiques s'inquiètent du cordon médiatique autour de cette arme potentielle. Les revues scientifiques "Science" et "Nature" avaient annoncé au début du mois la création d'un virus mortel pour l'homme et montraient des inquiétudes quant à cette arme potentielle qui pourrait donner l'envie à des terroristes de vouloir la reproduire. La question de la censure s'est alors posée. Les responsables de "Science" ont déclaré mardi dernier qu'ils devaient "évaluer la meilleure façon de procéder" mais que cela dépendrait "en grande partie des procédures écrites et transparentes" mises en places par les autorités américaines afin de garantir aux scientifiques un accès aux informations non publiées.(maxisciences.com) Il fallait peut-être y penser avant de publier une telle étude.

Source: Yahoo actualités


Référencement Internet et création de sites Web ici

Emmanuel Nouioua




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 19 Septembre 2012 - 23:26 Pomme d'Amour: Prêt à Porter Femmes Dakar




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo