Quantcast
Sommaire
EditoWeb MagaZine
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

référencement Google et Google Actualités
Asie & Extrême Orient
11/01/2022 - 10:18

Hong Kong : le commerce de l’ivoire est officiellement interdit

Peut-on parler de bonne nouvelle pour la protection des éléphants et une mauvaise pour les braconniers et commerçants d’ivoire ? Les intérêts semblent au-delà de toutes ces considérations.
Depuis ce dernier vendredi de l’année 2021, l’ivoire et des objets en ivoire sont interdits.



Hong Kong : le commerce de l’ivoire est officiellement interdit
Elle date de 2018 après vote. Cette loi faisait l'objet de plusieurs critiques et amendements. L’intérêt en jeu en vaut la peine. Depuis 2018, le commerce d’ivoire et de tout objet en ivoire à connu une régression progressive. Les critiques sont restées telles jusqu’à la veille de l’entrée en vigueur. On pouvait remarquer de petits groupements d’acheteurs en face de certains magasins spécialisés en vente d’ivoire. Le quartier de Sheung Wan a attiré l’attention des médias. 

Il faut faire la nuance que cette loi prévoit une exception pour les ivoires antérieurs à l’année 1925. Le principe est qu’on ne doit plus voire la commercialisation d’ivoire et d’objets en ivoire à Hong Kong à partir du vendredi 31 décembre 2021. Toute personne qui ne s’y soumet pas est passible d’une amende allant jusqu’à 1,13 million d’euros. L'amende peut être cumulée avec 10 ans d’emprisonnement. Une mesure draconienne qui doit décourager normalement les braconniers. 

Dans le passé, on reconnaît à Hong Kong une région favorable à la destruction de certaines espèces animales dont l’éléphant. Les rhinocéros et les pangolins n’échappent pas aussi au massacre même si la présente loi ne concerne que l’ivoire. Le port de Hong Kong est l’un des plus importants au monde. La Chine continentale est fournie par cet intermédiaire.
Pour corriger cette mauvaise image, le trafic d'animaux est considéré comme un crime depuis 2020. On estime par exemple en 2017 à plus de 7 tonnes d’ivoire la saisine par les autorités. C’est une quantité un peu exagérée qui devrait inquiéter. Les années suivantes ont connu aussi de telles saisines mais en quantité moins importante à cause du processus légal. 

Premièrement, il faut s’attendre à un respect strict de la loi. Hong Kong ne rigole pas en matière de soumission à l’autorité. L’autre aspect non négligeable est le processus de reconversion de certaines personnes commerçantes d’ivoire dans d’autres secteurs d’activité. Il y en a qui ne vendent pas l’ivoire, mais procèdent à une transformation de la matière première en différents objets destinés à la revente et à la décoration. C’est désormais un circuit fermé. 
Certes, il ne manquera pas des personnes qui passeront outre des dispositions légales, mais c’est déjà une avancée à saluer.

Frank Robin










Europe | Amériques | Afrique et Moyen-Orient | Asie & Extrême Orient | Océanie | USA UK and Malta News | La actualidad en español | Deutsche Nachrichten | Nouvelles de la Faim et de la Mort!


Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram
Pinterest