Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Monde: Toute l'Actu
13/10/2014 - 16:29

Hong Kong oubliée

En 1997, le Royaume Uni rendait à la Chine l'île de Hong Kong, Kowloon, et les territoires nouveaux qu'il avait colonisés et loués à bail. Depuis le début du mois d'octobre, les Honkongais du mouvement Occupy Central occupent les rues de Hong Kong pour demander à Pékin un mode de scrutin démocratique afin d'élire l'exécutif. Les manifestants, qui bloquent le centre ville et entravent l'économie, ont été attaqués par des hommes masqués, probablement des membres de triades. Revue de presse:



Hong Kong oubliée
 SSL Finals 2017 video jour 5
SSL FINALS 2017 VIDEO JOUR 5
Competição da vela com melhores atletas
Segelbootrennen mit besten Athleten
I migliori atleti velici
The best sailing athletes
Hongkong s’essouffle, Pékin crie au «complot»: Manifestations . Selon la propagande chinoise, Occupy Central serait une vaste conspiration occidentale. Les autorités de Hongkong n’ont pas mis à exécution leur menace : elles avaient promis de mener avant lundi «toutes les actions nécessaires» pour évacuer les manifestants d’Occupy Central. Pourtant, ce mouvement qui paralyse le centre de Hongkong depuis huit jours semblait bien mal en point lundi [6 OCT.]. Une bonne partie des barricades ont été désertées et nombre d’étudiants sont rentrés chez eux, exténués par de nombreuses nuits passées sur le bitume. Des passages ont été ouverts dans la matinée pour laisser les employés du gouvernement retourner au travail, sur ordre de la Fédération des étudiants. Laquelle a obtenu en échange la promesse des autorités que des pourparlers allaient s’ouvrir. Mais lundi soir, les réunions préparatoires n’avaient encore rien donné. (libération.fr)

Hong Kong: des hommes masqués s'attaquent aux manifestants: Des hommes hostiles au mouvement Occupy Central ont fondu sur les manifestants, provoquant des heurts. Les chauffeurs de taxis, excédés par la paralysie du centre-ville, ont crié leur colère. Les barricades sont tombées. La police de Hong Kong a dégagé certaines voies de circulation à Admiralty et dans le quartier commerçant de Mongkok, profitant du fait que peu de manifestants ont passé la nuit sur place. Certains militants du mouvement Occupy Central ont agité des parapluies, symbole des manifestations. Quelques heures après, des affrontements ont eu lieu sur le principal site de la protestation. Des manifestants prodémocratie se sont opposés à des dizaines d'hommes hostiles au mouvement Occupy Central. Les hommes portaient des masques chirurgicaux pour ne pas être identifiés. Ils ont tenté de forcer et de démanteler les barrages mis en place par les manifestants. La police est intervenue pour stopper les assaillants, sous les cris des manifestants qui scandaient "Arrêtez les triades". Les hommes de main de la mafia chinoise sont en effet soupçonnés d'avoir provoqué des violences sur les sites occupés. (lexpress.fr)

Trahis par la Chine et abandonnés par les Britanniques: Les Hongkongais ne manifestent pas que pour la démocratie, mais aussi au nom d’une promesse qui aurait dû être honorée en 1997, lors de la rétrocession de la ville. Tribune d'Anson Chan, ancienne cadre du temps de l’administration coloniale britannique. … La Grande-Bretagne devrait à tout le moins agir avec honneur : elle a une responsabilité morale et légale envers Hong Kong. Après tout, elle a signé un traité en 1984 qui garantit jusqu’en 2047 le maintien des valeurs essentielles de Hong Kong et de son mode de vie, y compris les libertés d’expression et de rassemblement. La vérité, c’est que seul l’argent a la parole. Discutez-en avec des gens du monde des affaires britannique, et leur premier réflexe sera de faire profil bas. Tout ce qu’ils veulent, c’est que les choses continuent comme avant. Ils préféreraient voir les manifestations se disperser, et continuer à entretenir de bonnes relations avec la Chine. Le point de vue du gouvernement britannique est à peu près le même. (courrierinternational.com)

Sylvie Delhaye S. D.




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 31 Décembre 2014 - 00:18 Environnement: ce qui nous attend en 2015




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo