Quantcast
Sommaire
EditoWeb MagaZine
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pub       
soyez-y!
Naturopathie et Medecine Naturelle
05/03/2022 - 13:15

Hypertension : prenez chaque jour une cuillère à café de cette épice orange

En langage médical, l’hypertension est qualifiée de « tueur silencieux ».


Au cours des dernières années, les recherches sur les mécanismes de l’hypertension se sont multipliées et certaines découvertes sont une véritable révolution pour comprendre la manière dont vous pouvez contrôler votre tension artérielle.



Hypertension : prenez chaque jour une cuillère à café de cette épice orange

Hypertension : prenez chaque jour une cuillère à café de cette épice orange
Au cours des dernières années, les recherches sur les mécanismes de l’hypertension se sont multipliées et certaines découvertes sont une véritable révolution pour comprendre la manière dont vous pouvez contrôler votre tension artérielle.
 
C’est la raison pour laquelle je vous invite à lire jusqu’au bout car vous allez découvrir :
 

3 idées fausses sur l’hypertension : vous devez absolument les connaître pour réduire les risques de complications

« L’organe fantôme » qui contrôle votre tension artérielle

L’épice orange qui peut vous aider à stabiliser votre pression artérielle facilement et naturellement

Idée fausse n°1 : le sel est l’ennemi n°1 en cas d’hypertension
 
Pendant longtemps, on a fait du sel l’ennemi public n°1 pour notre tension artérielle. Mais en réalité, le sucre est bien pire que le sel pour votre tension artérielle.
 
Dans une étude publiée dans la revue scientifique de référence British Medical Journal, des chercheurs ont en effet évalué  qu’une consommation quotidienne de plus de 74 g de fructose augmenterait de 30% votre risque d’hypertension. (2)
 
Or les autorités françaises estiment que nous en consommons en moyenne 100 g par jour, ce qui est beaucoup trop et ce qui explique certainement pourquoi le nombre de personnes hypertendues a explosé au cours des dernières années. (3)
 
Idée fausse n°2 : les diagnostics sont simples (et fiables)
 
14 millions de Français souffrent d’hypertension. Cela représente 1 adulte sur 3 et parmi ces personnes, la moitié ignore le problème faute de diagnostic fiable. (4)
 
Naomi Fischer est spécialiste de l’hypertension et professeur à la prestigieuse université de Harvard aux Etats-Unis.
 
Selon elle, le premier problème avec les contrôles ponctuels de la pression artérielle réalisés en cabinet médical est que des facteurs anodins tels que le fait de parler à votre médecin pendant qu’il prend votre tension, peut faire varier votre pression artérielle de 10 à 20 points en quelques secondes à peine. (5)
 
L’autre problème est que votre tension artérielle est considérée « normale » si elle est inférieure à 120/80 et cela signifie que :
 
votre pression systolique – phase de contraction du coeur – est inférieure à 120 mm Hg (millimètres de mercure) ;

et que votre pression diastolique – phase de relâchement du coeur – est inférieure à 80 mm

Mais ce qu’on ne vous dit pas, c’est qu’à partir de ce seuil de 120/80, votre risque de mourir d’une maladie cardiovasculaire augmente déjà de 46% ! (6)
 
Idée fausse n°3 : les traitements contre l’hypertension sont efficaces et sans risque
 
L’industrie pharmaceutique a mis sur le marché un véritable arsenal de guerre chimique pour lutter contre l’hypertension.
 
Diurétiques, bêtabloquants, inhibiteurs calciques, inhibiteurs de l’enzyme de conversion (IEC), sartans… ces médicaments peuvent s’avérer indispensables en cas d’urgence ou en cas d’hypertension aiguë.
 
Le problème est que, en faisant baisser chimiquement votre tension, ces traitements peuvent entraîner une cascade de dérèglements métaboliques dans votre corps :
 
Les diurétiques vident vos réserves de potassium et de magnésium, des minéraux clés pour vos reins, votre cerveau et même votre cœur.

Les bêtabloquants augmentent votre risque d’œdème du poumon, d’angine de poitrine, de problèmes de thyroïde.

Les inhibiteurs calciques provoquent des maux de tête, des œdèmes et sont une cause majeure d’intoxication aux médicaments.

Selon le célèbre cardiologue Michel Lorgeril, les traitements contre l’hypertension pourraient même augmenter le risque de cancer. (7)

Malgré tout, si vous prenez déjà des médicaments contre l’hypertension, n’arrêtez pas sans l’accord de votre médecin. Un arrêt brutal peut provoquer un « effet rebond » très dangereux pour vous. C’est là encore, l’un des effets pervers de ces médicaments contre l’hypertension.

Et c’est pourquoi il est indispensable d’agir dès maintenant en adoptant un geste simple et 100% naturel qui consiste à prendre soin d’un organe bien spécifique dans votre corps.
 
Votre meilleur allié contre l’hypertension se trouve déjà dans votre corps
 
Si je vous parle d’hypertension, vous pensez probablement à votre coeur, vos artères, vos vaisseaux sanguins.
 
Mais avez-vous déjà entendu parler de votre « endothélium » ?
 
Ne soyez pas gêné de répondre « non » 
 
Et il y a une bonne raison à cela : jusqu’à récemment, les scientifiques croyaient que l’endothélium était un « organe fantôme ».
 
On savait qu’il existait et on pensait qu’il ne servait à rien.
 
Mais en fait…

Cet organe fantôme détient la clé contre l’hypertension
 
L’endothélium est une sorte de couche de cellophane posée sur la face interne de nos vaisseaux sanguins, celle en contact avec le sang.
 
Elle est tellement fine qu’il faut un microscope pour la voir.
 
Paradoxalement, l’endothélium est aussi le plus grand organe de notre corps. Si vous l’étendiez, vous pourriez recouvrir un terrain de football !
 
Les recherches récentes montrent que l’endothélium est le chef d’orchestre qui donne le tempo de votre flux sanguin. (8)
 
Lorsque votre endothélium fonctionne normalement, vos vaisseaux sanguins sont souples et votre tension artérielle est normale.
 
Toutefois, une étude récente publiée dans le Journal of Global Cardiology & Practice a montré que l’endothélium s’affaiblit avec l’âge et cela explique pourquoi les risques d’hypertension augmentent drastiquement après 50 ans. (9)
 
Heureusement, il est possible de soutenir le travail de votre endothélium et de faciliter ainsi la stabilisation votre tension artérielle.
 
Facilitez le travail de votre endothélium grâce à cette découverte couronnée du Prix Nobel
 
En 1998, les chercheurs américains F. Furchgott, F. Murad et J. Ignarro ont reçu le prix Nobel de Médecine pour leur découverte sur la manière dont nos cellules endothéliales produisent naturellement de l’oxyde nitrique et facilitent la circulation sanguine. (10)
 
Qu’est-ce que l’oxyde nitrique ?
 
L’oxyde nitrique est une substance naturelle présente dans notre corps et qui agit comme la poignée d’un robinet d’eau.
 
Lorsque l’oxyde nitrique signale aux parois de vos vaisseaux sanguins de s’ouvrir plus largement, votre circulation sanguine augmente immédiatement et votre pression artérielle se régule.
 
Il a été prouvé scientifiquement que la consommation de betterave contribue à réduire la pression artérielle en augmentant notre production d’oxyde nitrique. (11) C’est le cas également de la pastèque, du melon et du concombre.
 
Si vous pouvez consommer ces aliments plus régulièrement, c’est un bon début car votre alimentation est – de très loin – votre meilleur remède contre l’hypertension.
 
Il y aussi un autre moyen :
 
Cette épice orange réduit l’hypertension
 
curcuma
 
Quel est le nom de cette épice ? Vous l’avez sans doute reconnue, il s’agit du curcuma.
 
Le rôle du curcuma sur la fonction endothéliale reste encore aujourd’hui mystérieux.
 
On ne sait pas exactement comment il agit mais les scientifiques pensent que ses bienfaits contre l’hypertension est lié à son action antioxydante et anti-inflammatoire au niveau de notre endothélium :
 
Dès 2014, une étude a montré que la prise de curcuma améliore le fonctionnement endothélial en augmentant la disponibilité de l'oxyde nitrique. (12)

Dans une autre étude, 50 volontaires ont pris du curcuma Meriva®, une forme particulière de curcuma. Après 4 semaines seulement, les chercheurs ont mesuré une amélioration de la fonction endothéliale et du niveau de la pression artérielle des participants qui ont pris du curcuma Meriva®. (13)

Si les bienfaits ont été aussi rapides pour les personnes qui ont pris du curcuma Meriva®, c’est probablement parce qu’il s’agit d’une forme brevetée de curcuma dont les bienfaits sont supérieurs au curcuma basique utilisé comme épice.
 
Meriva® : le roi des curcumas
 
Il existe de nombreux curcumas brevetés. Chacun a ses qualités et ses défauts.
 
En termes de biodisponibilité, de composition, d’études cliniques : le curcuma Meriva® est le meilleur des curcumas  :
 
Premier avantage : le curcuma Meriva® vous garantit des teneurs élevées en curcuminoïdes totaux, et pas seulement en curcumine : les principes actifs du curcuma sont les curcuminoïdes au sein desquels se trouve la curcumine et d’autres actifs comme la tetrahydrocurcumine, dont les chercheurs pensent qu’elle possèderait « un plus grand nombre de fonctions biologiques bénéfiques à la santé humaine que la curcumine ». Avec le curcuma Meriva®, vous obtenez donc tout le pouvoir du curcuma et pas seulement celui de la curcumine. (14)
 
Deuxième avantage : le fabricant du curcuma Meriva® a percé le secret des Indiens pour augmenter naturellement l’assimilation du curcuma de 2900%.  La plupart du temps, les praticiens de la médecine ayurvédique associent le curcuma à des lipides, comme une huile végétale par exemple. À Milan, dans leur laboratoire, une petite équipe de chercheurs a eu l’idée de mélanger du curcuma avec de la lécithine de soja, une substance riche en acides linoléique et linolénique, des acides gras polyinsaturés essentiels pour notre organisme. Grâce à cette association unique, ils sont arrivés à produire des phospholipides de curcuma qui, comme les praticiens de la médecine ayurvédique l’avaient compris, deviennent beaucoup plus facilement assimilables par notre organisme. L’étude de biodisponibilité montre ainsi que les curcuminoïdes totaux présents dans le curcuma Meriva® sont mieux absorbés d’un facteur de 2900% par rapport au curcuma basique ! (15)
 
Troisième avantage : les phospholipides de curcuma Meriva® sont la forme de curcuma la plus étudiée sur la santé humaine. Ces études mettent en évidence l’action des phospholipides de curcuma Meriva® sur le système cardiovasculaire, en particulier sur l’endothélium.
 
Les auteurs d’une méta-analyse ont scruté 12 essais cliniques (362 sujets en tout). Ils ont conclu que, chez des patients souffrant d’hypertension, la CoQ10 peut réduire la pression systolique de 17 mmHg et la pression diastolique de 10 mmHg sans effet indésirable notable. (16)
 
Prenez soin de vous.
  
Sources : Léopold Boileau
 
1 http://www.faisbattretoncoeur.org/fr/l-arr-t-cardiaque/

2 Open Heart. 2014; 1(1): e000167. Published online 2014 Nov 3. doi: 10.1136 openhrt-2014-000167. The wrong white crystals: not salt but sugar as aetiological in hypertension and cardiometabolic disease. James J DiNicolantonio1 and Sean C Lucan2

3 https://www.anses.fr/fr/content/sucres-dans-l’alimentation

4 http://invs.santepubliquefrance.fr/beh/2018/10/2018_10_1.html

5 https://www.health.harvard.edu/heart-health/avoid-these-common-blood-pressure-measuring-mistakes

6 https://bmcmedicine.biomedcentral.com/articles/10.1186/1741-7015-11-177

7 http://michel.delorgeril.info/hypertension-arterielle/pourquoi-les-traitements-de-lhypertension-provoquent-des-cancers/

8 https://pdfs.semanticscholar.org/f76f/46733e51e28931fec0df52a84c4a5970f2e1.pdf

9 Glob Cardiol Sci Pract. 2014; 2014(3): 291–308. Published online 2014 Oct 16. doi: 10.5339/gcsp.2014.43. Endothelial dysfunction and cardiovascular disease. R. Jay Widmer* and Amir Lerman

10 https://www.nobelprize.org/prizes/medicine/1998/furchgott/lecture/

11 (Dietary Nitrate Provides Sustained Blood Pressure Lowering in Hypertensive Patients. Vikas Kapil et al. Novembre 2014)

12 Nitric Oxide. 2014 Nov 15;42:44-53. doi: 10.1016/j.niox.2014.09.001. Epub 2014 Sep 4. Curcumin improves endothelial dysfunction and vascular remodeling in 2K-1C hypertensive rats by raising nitric oxide availability and reducing oxidative stress. Orachorn Boonla 1, Upa Kukongviriyapan 2, Poungrat Pakdeechote 1, Veerapol Kukongviriyapan 3, Patchareewan Pannangpetch 3, Parichat Prachaney 4, Stephen E Greenwald 5

13 Appendino G. et al., Panminerva Med. 2011 Sep;53(3 Suppl 1):43-9.

14 Wu JC, Tsai ML, Lai CS, Wang YJ, Ho CT, Pan MH. Chemopreventative effects of tetrahydrocurcumin on human diseases. Food Funct. 2014 Jan;5(1):12-7.

15 Cuomo J, Appendino G, Dern AS, Schneider E, McKinnon TP, Brown MJ, et al. Comparative absorption of a standardized curcuminoid mixture and its lecithin formulation. J Nat Prod 2011;74(4):664–9.

16 Coenzyme Q10 in the treatment of hypertension: a meta-analysis of the clinical trials. Rosenfeldt FL, Haas SJ, et al. J Hum Hypertens. 2007 Apr;21(4):297-306.
 

 



Lu 288 fois




Le courrier des Lecteurs | Naturopathie et Medecine Naturelle


Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram
Pinterest