Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Afrique et Moyen-Orient
15/08/2007 - 23:16

Inondations catastrophiques au Sahel

La saison des pluies qui conditionne la qualité des récoltes d'arachide et de coton du Sahel. Les habitants de cette zone aride dépendent en grande partie du climat pour garantir leurs revenus annuels. Une trop grande sécheresse fait dépérir les plantations. De même, orages et inondations ravagent tout sur leur pasage.



Une situation qui touche l'ensemble du Sahel

Voici quelques semaines, les paysans du Sahel s'inquiétaient parce que les pluies arrivaient trop tard, cette année, pour leurs récoltes. Nombre d'entre eux, maintenant, s'efforcent de survivre à un déluge qui a emporté leurs stocks de vivres, détruit des milliers d'habitations et tué plus de 100 personnes dans cette région normalement très aride.
Vingt mille personnes sont sans abri du fait des dégâts causés par les pluies et inondations depuis juillet au Niger.
Au moins 365.000 personnes ont perdu tout ou partie de leurs habitations, de leurs stocks de vivres et de leur mobilier au Soudan, indique l'OCHA. L'OCHA évalue que la poursuite des pluies et des inondations touchera 265.000 autres personnes dans les semaines à venir. Les eaux d'inondation, contaminant les sources, propagent le choléra.
"Les cases ont été inondées et certaines se sont effondrées", a déclaré Gueladio Ba à Reuters à Thiès, au Sénégal, où il est tombé, dimanche soir et lundi matin, 127 mm de pluie. "Dans certains quartiers de la ville, il y avait plus d'un mètre d'eau", a-t-il ajouté. "Les destructions sont énormes. Nous n'avions pas vu de pluies pareilles depuis 30 ans".

Lire la suite dans Yahoo News / Sciences 15/08/07

Les pluies provoquées du 1° août au Sénégal

Le 13/08/07 à Thies
Le 13/08/07 à Thies
Alors que le désespoir commençait à gagner nombre de paysans du fait du retard de la pluie, le ciel a ouvert, hier, ses vannes, arrosant toute l'étendue du pays. Une forte pluie due, selon la météo, à l'allumage du générateur. Lequel a donné un coup de pouce à une situation météorologique déjà favorable. Le générateur, c'est l'ensemble des appareils placés dans la zone dite cible allant de Linguère à Koungheul. De l'avis du chef du centre météorologique de Dakar, la situation météorologique qui commençait à être favorable sur le Sud-Est du pays avait été bloquée par un écueil, une sorte de barrage qui empêche les perturbations de se produire. C'est ainsi que la Cellule des pluies provoquées, en coordination avec les services météorologiques, a décidé d'allumer le générateur. Cette opération, selon Abdou Aziz Diop de la météo, a aidé les nuages à être plus instables et la situation a commencé à changer.
C'est ainsi qu'un gros nuage a pris de l'effervescence de Linguère à Diourbel et un autre est parti de Koungheul pour traverser le Sine-Saloum pour, ensuite, se diriger vers Dakar. Cette perturbation suscitée par le générateur a abouti à la jonction des deux amas nuageux. Une jonction qui a entraîné les fortes pluies qui se sont abattues, hier, sur le pays.

Lire la suite dans Wal Fadjiri Sénégal 01/08/07


M. M. / Source Web







Flashback :
< >

Mercredi 16 Mai 2018 - 16:31 Partagez vos infos ou vos images