Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
Rss
pour y être
France
07/01/2011 - 10:48

Intervention de police au Blanc-Mesnil après la mort d'un DJ et actus France

Intervention de police au Blanc-Mesnil après la mort d'un DJ - Le collectif Jeudi noir s'installe face à l'Elysée - Une enquête unique et des accusations nouvelles sur le Mediator - 56% des Français contre la suppression des 35 heures - Après Alexandrie les coptes de France prient pour la paix
mùùmm - Nantes: une piscine fermée après un cas mortel de légionellose - Sondage: cotes de confiance en hausse pour Sarkozy et Fillon - La CGT fait la grève des voeux présidentiels - Nicolas Sarkozy en visite de trois jours en Martinique et en Guadeloupe



Intervention de police au Blanc-Mesnil après la mort d'un DJ et actus France
Intervention de police au Blanc-Mesnil après la mort d'un DJ
La police est intervenue vendredi matin dans la cité 212 du Blanc-Mesnil, en Seine-Saint-Denis, quelques heures après l'arrestation d'un suspect pour le meurtre d'un disc-jockey la nuit de la Saint-Sylvestre, a-t-on appris de sources policières.  Ce suspect a été arrêté jeudi soir par la Brigade anti-criminalité (Bac) lors d'une banale opération de contrôle. La police a ensuite décidé d'intervenir rapidement dans son entourage dès vendredi matin. Au moins trois personnes ont été interpellées lors de l'opération, qui visait à empêcher les suspects de fuir à l'étranger, a-t-on précisé de mêmes sources. (Reuters)

Le collectif Jeudi noir s'installe face à l'Elysée
Le collectif des mal-logés Jeudi noir a annoncé vendredi avoir investi un nouvel immeuble à Paris, dans le VIIIe arrondissement, près de l'Elysée. Les membres du collectif se sont installés le 27 décembre dans l'immeuble vide appartenant à une société d'assurance situé avenue Matignon, en face du palais présidentiel. Ils ont fait constater l'occupation par huissier. Trente étudiants "en galère de logement" vivent depuis dix jours dans l'immeuble de neuf étages et près de 5.000 m2, selon Jeudi noir. "Si cette réquisition citoyenne leur offre un répit au coeur de l'hiver, elle vise surtout à dénoncer l'indifférence du gouvernement vis-à-vis d'une crise du logement qui s'aggrave à mesure que se gonfle la bulle immobilière", dénonce le collectif dans un communiqué. Jeudi noir et les autres organisations luttant contre le mal-logement, comme le DAL, exigent l'application de la loi qui permet la réquisition de logements inoccupés. Selon l'Insee, on dénombrait en 2009 1,8 million de logements vacants en France, dont 122.000 à Paris. Selon une enquête de l'Ifop pour Seloger.com publiée le mois dernier, plus d'un Français sur cinq se sent menacé par le mal-logement et 7% d'entre eux se considèrent mal logés. (Reuters)

Une enquête unique et des accusations nouvelles sur le Mediator
La justice va centraliser à Paris les centaines de plaintes visant le médicament Mediator, qui aurait fait entre 500 et 2.000 morts, alors que le patron du laboratoire qui le fabriquait parle de complot. Ce dossier lance un débat en France sur l'organisation du système de santé et l'influence des laboratoires pharmaceutiques qui ont développé de puissants réseaux commerciaux, financent la recherche et font eux-mêmes contrôles et expertises. La police et la gendarmerie sont saisies conjointement d'une enquête préliminaire sur le Mediator confiée au pôle de santé publique du parquet, qui traitera l'affaire sans saisir dans l'immédiat de juge d'instruction indépendant, a-t-on expliqué au cabinet du procureur de Paris. Neuf plaintes ont déjà été reçues, mais 110 autres ont été annoncées à Bordeaux cette semaine par le docteur Dominique-Michel Courtois, président d'une association des victimes. Une autre association de victimes créée aussi cette semaine à Lille annonce 200 adhérents. Ce regroupement de toutes les plaintes au parquet de Paris a été ordonné par une circulaire du 26 novembre dernier aux procureurs, qui évoque une "bonne administration de la justice", dit-on au ministère. (Reuters)

56% des Français contre la suppression des 35 heures
Près de six Français sur dix (56%) se prononcent contre la suppression des 35 heures, dans un sondage Harris Interactive pour L'Humanité publié vendredi. Au total, 44% des personnes interrogées se disent favorables au démantèlement de la mesure phare du gouvernement Jospin, dernier gouvernement de gauche de la Ve République. Si les 35 heures étaient supprimées, 55% des sondés pensent que cela provoquerait une dégradation des conditions de travail et seulement 30% estiment que cela créerait des emplois. Le socialiste Manuel Valls a relancé le débat sur la réduction du temps de travail dimanche dernier en suggérant de "déverrouiller" les 35 heures. Du Parti socialiste, la polémique s'est déplacée vers la droite: l'UMP souhaite remettre en cause les 35 heures mais le gouvernement estime qu'il ne faut pas aller plus loin dans le démantèlement. (Reuters)

Après Alexandrie les coptes de France prient pour la paix
"C'est un mélange de tristesse et de joie : la joie de la naissance de Jésus et la tristesse de ce qui s'est passé en Egypte." Venue célébrer le Noël orthodoxe en famille, une fidèle confie ses pensées à des journalistes avant de passer le portail de sécurité installé devant la porte de la plus importante église copte de France, à Châtenay-Malabry près de Paris. Comme d'autres églises de ce type en France, l'édifice moderne en forme de bateau réservé au culte copte depuis 1995 a été visé par des menaces sur internet. L'inquiétude a été exacerbée par l'attentat qui a fait 23 morts la nuit de la Saint-Sylvestre dans une église d'Alexandrie, en Egypte. En signe de solidarité avec cette communauté issue du christianisme qui revendique des dizaines de milliers de fidèles en France, le ministre de l'Intérieur et les représentants des grandes religions se sont joints aux fidèles venus assister jeudi soir à la messe de Noël. Outre Brice Hortefeux, le grand rabbin de France, Gilles Berheim, l'évêque de Nanterre, Mgr Gérard Daucourt, le représentant du l'archevêque de Paris, le cardinal Richard Escudier, le pasteur protestant Philippe Kabongo, le président du Conseil français du culte musulman, Mohammed Moussaoui, étaient présents. Le maire de Châtenay-Malabry, Georges Siffredy, le président du conseil général des Hauts-de-Seine, Patrick Devedjian et l'ambassadeur d'Egypte en France, Kamel Nasser, ont aussi assisté à la cérémonie entourés de centaines de fidèles recueillis au milieu des chants religieux et des vapeurs d'encens. (Reuters)

Nantes: une piscine fermée après un cas mortel de légionellose
Une piscine municipale de Nantes a été fermée temporairement après un cas mortel de légionellose sur un nageur qui l'avait fréquentée, a annoncé jeudi la mairie. Une enquête de l'Agence régionale de santé (ARS) des Pays de la Loire a mis en évidence un "taux anormalement élevé" de légionelles dans le réseau d'eau chaude sanitaire de la piscine Jules-Verne, qui figure parmi les "plusieurs sources potentielles d'exposition" de la victime, précise un communiqué de la mairie. La victime serait un homme d'une quarantaine d'années, a déclaré Marie-Françoise Clergeau, adjointe (PS) au maire de Nantes en charge des grands équipements sportifs. Il serait décédé le 15 décembre, dix jours après être venu dans la piscine incriminée. L'ARS a été informée du décès le 23 décembre et a alerté mercredi la mairie de Nantes du résultat de ses investigations. La municipalité, qui a immédiatement fermé l'établissement et procédé à son traitement, a invité les personnes l'ayant fréquenté entre les 3 et 5 janvier inclus et présentant des symptômes grippaux à consulter leur médecin traitant. (Reuters)

Sondage: cotes de confiance en hausse pour Sarkozy et Fillon
Les cotes de confiance de Nicolas Sarkozy et de François Fillon progressent de trois points au mois de janvier pour atteindre respectivement 27% et 38%, selon le baromètre TNS Sofres/ "Le Figaro Magazine" rendu public jeudi. Au total, 27% des Français font confiance au président de la République pour "résoudre les problèmes qui se posent en France actuellement", soit trois points de mieux qu'en décembre, mois marqué par le plus bas niveau historique (24%) pour Nicolas Sarkozy. A l'opposé, 70% des sondés ne font pas confiance au chef de l'Etat (-1 point). Trois pour cent sont sans opinion. De son côté, le Premier ministre suscite la confiance de 38% des personnes interrogées (+3 points), tandis que 58% ne lui font pas confiance (-1 point). Quatre pour cent sont sans opinion. (AP)

La CGT fait la grève des voeux présidentiels
C'est la première fois que la CGT n'ira pas. Dans un communiqué, elle dénonce "l'intransigeance le dédain" du président pendant le conflit des retraites. La stratégie de Bernard Thibault est claire. Il envoie un double message : d'une part en direction de son organisation, pour montrer, après le dur conflit des retraites, que la CGT reste déterminée. D'autre part, il s'adresse au gouvernement, explique Guy Groux, directeur de recherche du CNRS. Valérie Pécresse "regrette cette décision de la CGT parce que je crois que c'est une attitude profondément anti républicaine". Mêmes regrets pour Jean-François Copé (secrétaire général de l'UMP) et Jacques Myard (député UMP). "Ca n’est pas en refusant l’invitation du président de la République que les choses s’amélioreront", estime la CFTC. "Quand on parle davantage de politique, on parle moins de social", déplorent certains responsables de la CFDT. (Le post)

Nicolas Sarkozy en visite de trois jours en Martinique et en Guadeloupe
Le président Nicolas Sarkozy, accompagné de son épouse Carla, se rend aux Antilles vendredi pour un voyage de trois jours qui passera à la fois par la Martinique et par la Guadeloupe. Le chef de l'Etat abordera notamment le thème du développement économique et touristique, et présentera ses voeux à la France d'outre-mer. Première étape vendredi: Fort-de-France, en Martinique, où le couple présidentiel sera accueilli avec les honneurs militaires. Le lendemain, Nicolas Sarkozy rencontrera en privé dans la matinée la famille de Thierry Dol, l'un des otages français enlevés en septembre dernier au Niger. Il présidera ensuite une table ronde sur le thème du tourisme et du développement économique, dans la commune de Schoelcher. Les discussions porteront notamment sur les moyens de redresser la situation difficile aux Antilles, durement touchées à la fois par la crise économique mondiale de 2008, et par la crise sociale de 2009. La grève générale "contre la vie chère", entre janvier et mars 2009 en Guadeloupe et en Martinique, a en effet laissé des traces. Samedi après-midi, le chef de l'Etat s'envolera pour Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe. Il doit visiter une exploitation agricole -principalement maraîchère- de Saint-François. Dimanche, à Petit-Bourg, toujours en Guadeloupe, Nicolas Sarkozy prononcera ses voeux à la France d'outre-mer. (AP)

Source : Yahoo Actualités


Ryma Mendy








Flashback :
< >

Mercredi 19 Septembre 2012 - 23:26 Pomme d'Amour: Prêt à Porter Femmes Dakar

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League







Partageons sur FacebooK