Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Tribune Libre
15/08/2007 - 13:31

Israël Palestine: le point mort

Par Albert Bellaïche pour Guysen International News

Les moniteurs d’auto-école, les bons moniteurs, avant même d’entrer dans le vif du sujet, enseignent à leurs élèves comment situer avec précision le point mort de leur voiture… Le point mort ainsi appelé parce qu’il ne représente rien et tout en même temps, constitue au moment d’embrayer, une position d’équilibre tel que le véhicule n’avance ni ne recule même lorsqu’il se trouve en haut d’une côte…



Israël Palestine: le point mort
Comme pour rappeler que l’équilibre est délicat et difficile à trouver dans tous les compartiments de la vie de tous les jours, il constitue une manœuvre essentielle dans la conduite des évènements.
Si je me permets cette digression c’est pour mieux expliquer où en est à l’heure actuelle l’état d’avancement des négociations entre Israéliens et Palestiniens.

La secrétaire d’Etat américaine Condolezza Rice en parle est agit peu. Ehoud Olmert veut agir mais il n’y parvient pas tout à fait et Mahmoud Abbas ne peut agir ni s’exprimer efficacement car il se trouve à la frontière de sa gentillesse et de son incapacité à décider de quoi que ce soit, car diminué qu’il est de pouvoir et de crédibilité !
Calme plat ou point mort, situation dans l’impasse ou négociations sans issue, en tout état de cause l’horizon est sombre !

La dernière rencontre de Jéricho entre les deux responsables israélo-palestinien, qui a duré trois heures, la quatrième depuis mars, n’a pas beaucoup fait avancer le cours des choses…
Les raisons en sont claires : La première c’est que l’Autorité Palestinienne n’a plus d’autorité dans la bande de Gaza. La deuxième, c’est que le pouvoir exercé là-bas avec « autorité » par Ismaïl Hanyeh, ne veut en aucun cas reconnaître ces discussions comme valables et susceptibles de déboucher sur la création d’un Etat palestinien et enfin la troisième c’est que tout le monde feint d’ignorer que tout ne va pas très bien Madame la Marquise…
Et aussi peut-être que les otages des talibans, la situation au Liban, les difficultés en Irak et les ventes d’armes au Moyen Orient et à la Libye font passer au second plan le problème..

Source:Guysen International News en pièce jointe ci dessous:


H.V/Source Web







Flashback :
< >

Mercredi 16 Mai 2018 - 16:31 Partagez vos infos ou vos images






Partageons sur FacebooK