Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Istres un Art de Vivre
20/12/2006 - 10:18

Istres s'impose à l'intercommunalité

Nicole Joulia Maire d'Istres:
“J’aurais préféré vous l’imaginez prendre contact avec votre assemblée dans une ambiance plus sereine. Je ne suis pas là pour désagréger le ciment qui a fondé l’union des communes."



Photo comm. Istres
Photo comm. Istres
Mardi 19 décembre à 17h, se tenait le comité syndical du SAN Ouest Provence au cours duquel il était question de réformer les statuts institutifs de l’intercommunalité. Afin de marquer son désaccord avec les propositions faites au comité par le Président de Ouest Provence, seulement deux délégués Istréens (élus le matin même), Nicole Joulia et Gilbert Ferrari ont pris part à cette réunion.
Après la déclaration de Bernard Granié, Président du SAN exposant les raisons de ses propositions de réforme, Nicole Joulia a pris la parole afin d’expliquer clairement quelle était la position de la ville d’Istres :

“J’aurai préféré vous l’imaginez prendre contact avec votre assemblée dans une ambiance plus sereine. Je ne suis pas là pour désagréger le ciment qui a fondé l’union des communes.

Avant que vous preniez vos dispositions, j’ai certaines choses à vous dire :

La première des choses, c’est que personne ne peux avec sérieux me reprocher une critique des objectifs de notre institution et la qualité de sa gestion n’a jamais été mise en cause, d’autant que celle-ci est reconnue à l’intérieur comme à l’extérieur du SAN.

La seconde des choses que j’ai à vous dire, c’est que l’ambition que j’ai pour la ville que je représente est au moins à la hauteur de celle que chaque Maire développe pour sa propre commune. Je suis donc dans le même état d’esprit que chaque Maire ou celui des représentants ici présents. Les critiques développées ici ou là, qui ont été mises en exergue par ceux là même qui se sont présentés contre nous lors des élections ne sont pas à confondre avec une critique globale du SAN.

Oui nous le répétons, nous avons critiqué la défense des intérêts d’Istres par l’ancien Maire et son premier adjoint, tous deux ici chefs de file des vice-présidents. Oui, nous voulons une autre forme de participation avec une concertation plus proche. Oui nous voulons contribuer à associer les compétences et les bonnes volontés.

Les électeurs d’Istres ont d’ailleurs validé cette conviction. Nous sommes dès lors une force de la composante du SAN et nous voulons revendiquer notre juste place parmi vous.

C’est pourquoi, nous pensons que cette réunion est prématurée. Il est légitime de s’interroger sur les évolutions institutionnelles de notre vie collective. Il est légitime de vouloir protéger ses acquis, mais cela ne peut se faire au détriment d’une population, quelle qu’elle soit.

Ma venue ce soir en tant que Maire consiste à insister sur le besoin de justes mesures qui doivent s’attacher à toute chose et à éviter les dégâts qu’induiraient une discussion économisée.

lire l'article

Henri VARIO-NOUIOUA



Dans la même rubrique :
< >

Lundi 9 Avril 2018 - 15:45 Fake news pour les Macron

Mardi 2 Février 2010 - 23:19 Conditons d'Utilisation des Blogs Editoweb




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo