Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
Rss
pour y être
Les news de la Culture et des Lettres
03/11/2008 - 18:32

J-1 pour John McCain et Barack Obama

New York- Dernière ligne droite pour John McCain et Barack Obama, les deux prétendants à la Maison Blanche. À quelques heures du scrutin qui doit les départager, les deux hommes poursuivent leur éreintante campagne. Coûte que coûte



John McCain et Barack Obama ont poursuivi dimanche leur campagne dans les Etats industriels de l'Ohio et de la Pennsylvanie, le candidat républicain peinant à réduire l'écart avec le démocrate deux jours avant la fin de la course à la Maison blanche.

Obama a mis en garde ses partisans contre un excès de confiance lors d'un rassemblement à Columbus, dans l'Ohio, l'un des dix ou douze Etats cruciaux qui décideront du successeur de George W. Bush à l'issue d'une campagne qui aura coûté plus de deux milliards de dollars.

"Ne croyez pas une seconde que cette élection est terminée", a lancé le sénateur de l'Illinois à une foule que la police de Columbus a estimée à plus de 60.000 personnes. Il a exhorté ses auditeurs à aller voter et à frapper aux portes en son nom.

"En ces derniers jours, nous ne pouvons nous permettre de ralentir, de nous rasseoir ou d'arrêter un jour, une minute ou une seconde."

Plus tard, à Cleveland, Obama a été accueilli par 80.000 partisans, qui ont pu assister à un concert de soutien de Bruce Springsteen.

McCain s'est adressé aux électeurs indécis de Pennsylvanie, sa meilleure et peut-être sa dernière chance de ravir à Obama un Etat qui penche du côté démocrate.

Il s'est également rendu à Peterborough, dans le New Hampshire. Cet Etat a été remporté par le démocrate John Kerry en 2004, mais McCain y a gagné les primaires républicaines en 2008 ainsi que lors de sa précédente tentative, en 2000.

Le sénateur de l'Arizona se bat pour effacer l'avantage engrangé par Obama dans tous les grands sondages nationaux et en de nombreux Etats clés. Ses collaborateurs et lui assurent être en train de réduire l'écart.

"Mes amis, j'ai connu beaucoup de campagnes. Je sais quand on est dans le coup", a-t-il déclaré à Wallingford (Pennsylvanie). "Nous allons remporter la Pennsylvanie et nous remporterons cette élection, je le sens et je le sais."

Après ses deux étapes en Pennsylvanie et celle au New Hampshire, McCain a pris part après minuit à un rassemblement à Miami (Floride). Il bouclera la campagne lundi avec des étapes dans sept Etats dont le sien, l'Arizona.

"On se prépare à une arrivée sur les chapeaux de roue", a dit le directeur de campagne de McCain, Rick Davis, sur Fox News. "On l'a donné battu précédemment et il a remporté ce genre d'Etats, nous nous employons à les remporter en ce moment", a ajouté Davis à propos d'Etats "poids lourds" comme l'Ohio, la Floride et la Virginie.

Une série de nouveaux sondages diffusés dimanche n'étayaient guère les propos de Davis. L'un d'eux créditait McCain d'un léger avantage en Ohio, mais d'autres faisaient apparaître Obama en tête.

Le sénateur de l'Illinois devance McCain dans la plupart des autres Etats clés, bien que son avance ait diminué en Floride, en Virginie, au Nevada et en Pennsylvanie.

McCain doit conserver une douzaine d'Etats remportés par le républicain Bush en 2004.

Les deux candidats ont à nouveau martelé leurs principaux thèmes dans les derniers jours de la course, Obama s'employant à lier McCain à l'héritage de Bush. Dimanche, il a en outre lancé une nouveau spot publicitaire qui insiste sur les liens de McCain avec l'impopulaire vice-président Dick Cheney.

"Je suis ravi de soutenir John McCain", entend-on Cheney déclarer dans cette séquence captée lors d'un meeting de campagne dans le Wyoming. Cheney y célèbre aussi la colistière du républicain, Sarah Palin. "Ce n'est pas le changement dont nous avons besoin", commente la voix-off du spot.

Dimanche matin, alors que le candidat démocrate montait à bord de son avion qui devait l'emmener du Missouri vers l'Ohio, un journaliste lui a demandé s'il allait organiser une conférence de presse. "Oui. Mercredi", a répondu Obama.

Une porte-parole de sa campagne a par la suite indiqué que la date de la conférence n'avait pas été précisément fixée, mais qu'elle aurait lieu dans la semaine.

Dans l'Ohio, Obama a ensuite félicité son adversaire pour sa prestation, samedi, dans un célèbre show satirique de la chaîne NBC. "John McCain était très drôle hier dans le 'Saturday Night Live'. La politique, ça devrait aussi être un peu ça: être capable de se moquer les uns des autres mais aussi de soi-même


Source: Rewmi

Awa Diakhate








Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel

Les news de la Culture et des Lettres | Infos Junior | Textes Littéraires | Portraits d'Artistes | L. Robotti Séville







Partageons sur FacebooK
Petites annonces