Quantcast
Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
      


pour y être
Océanie
10/03/2021 - 15:00

Jacinda Ardern annonce que la Nouvelle-Zélande n'utilisera le vaccin Pfizer par souci d'"équité"

La première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern a annoncé lundi que toute la population du pays sera vaccinée avec le seul vaccin Pfizer afin qu'il soit équitable pour tous les citoyens de recevoir le même vaccin.



S'écartant du plan précédent qui prévoyait l'approbation de quatre vaccins différents, la Nouvelle-Zélande disposera désormais de 10 millions de doses de Pfizer pour inoculer deux doses à chacun de ses 5 millions d'habitants.

Mme Ardern a déclaré que la décision était basée sur "l'efficacité de Pfizer".

Le gouvernement a signé un accord pour acheter 8,5 millions de doses supplémentaires, ce qui sera suffisant pour vacciner plus de 4 millions de personnes. Cela porte notre commande totale de Pfizer à 10 millions de doses, soit assez pour que 5 millions de personnes puissent recevoir les deux doses nécessaires pour être entièrement vaccinées contre le COVID-19", a déclaré Mme Ardern dans un communiqué. "Bien que le vaccin Pfizer doive être conservé à des températures ultra-froides, ce défi est compensé par le fait de n'avoir à traiter qu'un seul vaccin, plutôt que plusieurs vaccins avec des protocoles multiples. Cela simplifiera le déploiement de notre vaccin", a-t-elle ajouté.

Le pays, qui a largement réussi à contrôler la pandémie de coronavirus avec seulement 2 000 cas confirmés, a lancé une campagne nationale de vaccination le mois dernier, approuvant les injections COVID-19 de Pfizer-BioNTech et prévoit de vacciner toute sa population d'ici la fin 2021. Le gouvernement avait initialement passé un accord avec Pfizer pour obtenir 1,5 million de doses, soit assez pour vacciner 750 000 personnes pendant qu'il examinait deux autres vaccins.

Chris Hipkins, ministre chargé de la réponse au Covid-19, a déclaré qu'il pourrait y avoir un retard dans la livraison de Pfizer, car le gouvernement travaille à "donner les doses excédentaires de notre portefeuille élargi au Pacifique et aux pays en développement du monde entier".

"Les options pourraient inclure un retard de livraison à la Nouvelle-Zélande, afin de libérer l'approvisionnement pour d'autres pays à court terme, ou le don de vaccins de réserve à d'autres pays", a déclaré M. Hipkins, qui a ajouté que le fait de travailler avec un seul vaccin permettrait également de rationaliser et de simplifier les opérations de sécurisation des équipements tels que les seringues et les installations de stockage du vaccin.

Mme Arden a déclaré que le vaccin était plus cher que les autres options disponibles, mais qu'il était "à un prix bien inférieur à celui des pertes humaines".

Victor Delhaye-Nouioua










Europe | Amériques | Afrique et Moyen-Orient | Asie & Extrême Orient | Océanie | USA UK and Malta News | La actualidad en español | Deutsche Nachrichten | Nouvelles de la Faim et de la Mort!


Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram
Pinterest