Sommaire
Tribune Libre
18/07/2006 - 22:29

Jardins solidaires

Petits coins de verdure collectifs, familiaux ou de réinsertion, ces lieux de vie fleurissent au sein des cités et permettent de se rencontrer, de partager, de retrouver un lien avec la nature permettant de se recentrer et de faciliter un retour social.



Jardins solidaires
Au cœur des villes, les jardins partagés suscitent un intérêt croissant.
Parcelles vertes héritées des jardins ouvriers, les jardins familiaux, permettent à une cellule familiale de se nourrir en légumes divers. Les exploitants ont le sentiment de contrôler ainsi la qualité de leurs aliments, et de retrouver les valeurs essentielles de la terre nourricière.
Le côté loisirs et détente attire de plus en plus de candidats à cultiver leur petit lopin de terre.
les jardins collectifs sont également d'excellents outils pour favoriser le lien social.
Rencontres autour de repas, fêtes des jardiniers, journées portes ouvertes, concours du plus beau jardin, des initiatives qui aident à tisser les liens sociaux.
Il existe également des jardins à vocation d'insertion sociale. Les Jardins de Cocagne travaillant en réseau et recourant à des partenariats extérieurs, visent, à travers la production de légumes biologiques distribués sous forme de paniers hebdomadaires à des adhérents-consommateurs, à permettre à des personnes en rupture sociale de retrouver un emploi et de construire un projet personnel.
Autant de petits coins de nature qui aident l’humain à mieux vivre, à « s’humaniser » : un retour aux sources. lire l’article


Catherine Connan-Aknin








1.Posté par hélène samzun dehaspe le 22/07/2006 15:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un peu de verdure nous rafraîchit agréablement la lecture par ces temps caniculaires.
De la frâicheur sociale qui plus est, on en redemande !






Partageons sur FacebooK
Petites annonces