Sommaire
France
29/09/2008 - 20:09

Jean Sarkozy relaxé dans l'affaire du scooter

PARIS - Jean Sarkozy, un des trois fils du chef de l'Etat, a été relaxé lundi par le tribunal de Paris des accusations de délit de fuite et de dégradations commises avec son scooter sur une voiture



Le plaignant, Mohammed Bellouti, qui l'accusait d'avoir provoqué ces dégâts sur son véhicule, a été condamné à lui verser 2.000 euros de réparations pour "procédure abusive". Jean Sarkozy a aussitôt annoncé dans un communiqué qu'il donnerait cette somme à une "association d'aide aux enfants malades".

"La justice est la même pour tous, elle a fait ce qu'elle devait faire, on ne peut pas accuser de manière téméraire", a dit l'avocat du fils du président de la République, Me Thierry Herzog. Mohammed Bellouti s'est dit consterné. "Je savais que la justice était inégale, mais de là se faire condamner pour procédure abusive, c'est surréaliste", a-t-il déclaré.

Jean Sarkozy était accusé par Mohammed Bellouti d'avoir endommagé sa BMW en l'emboutissant par l'arrière place de la Concorde le 14 octobre 2005. Jean Sarkozy n'a jamais été interrogé par la police malgré une plainte déposée en 2006.

Le plaignant, qui avait fini par le citer directement devant la justice, estime que le fils du chef de l'Etat a bénéficié d'un traitement de faveur. Jean Sarkozy a nié toute implication, affirmant que le plaignant avait inventé un événement imaginaire pour essayer de se faire indemniser pour d'autres accidents.

Fait exceptionnel dans un litige de ce type où le plaignant réclamait 260 euros de réparations matérielles et 4.000 euros pour préjudice moral, un expert judiciaire a été désigné par le tribunal en décembre. Il a conclu que les dégâts constatés sur le véhicule n'étaient pas compatibles avec un choc contre un scooter du type de celui de Jean Sarkozy.

Le scooter de Jean Sarkozy avait déjà attiré l'attention des médias début 2007, quand la police avait eu recours à une recherche d'empreintes génétiques pour le retrouver après un vol. La gauche avait alors estimé qu'il s'agissait d'un traitement de faveur, la recherche d'ADN, coûteuse, étant en principe réservée aux affaires criminelles.

Elu conseiller général des Hauts-de-Seine en mars, Jean Sarkozy, 22 ans, a été désigné président du groupe UMP de cette assemblée, contre l'avis de la direction de son parti qui lui avait initialement préféré un autre candidat.


Soure: Yahoo News

Awa Diakhate









Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:




Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn