Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Tribune Libre
14/08/2005 - 23:21

Jeunes en difficulté et insertion sociale

Le Ministère de la Défense a présenté le 2 août une ordonnance prévoyant la mise en place d’un dispositif destiné à l’insertion des jeunes. "Le projet s’adresse aux jeunes, garçons et filles, de 18 à 23 ans, en échec scolaire et en voie de marginalisation sociale.



Jeunes en difficulté et insertion sociale
Le Ministère de la Défense a présenté le 2 août une ordonnance prévoyant la mise en place d’un dispositif destiné à l’insertion des jeunes. "Le projet s’adresse aux jeunes, garçons et filles, de 18 à 23 ans, en échec scolaire et en voie de marginalisation sociale. Ils auront un statut spécifique, inspiré du volontariat de service national ; logés en internat, ... (ils) percevront une allocation versée pour partie mensuellement et pour partie en fin de formation ; ... (Ils) bénéficieront d’un encadrement important et permanent, principalement composé d’anciens militaires ayant l’expérience de l’autorité et du dépassement de soi."
Bon, OK, il faut bien faire quelque chose de toutes ces chambrées inoccupées. OK, on se réalise vraiment en se dépassant. Encore que ...
Voilà pourtant des arguments à deux sous destinés à tranquilliser la ménagère cinquantenaire. La situation est à ce point détériorée que mêmes ceux qui ne militent pas en faveur d'un état-providence ne savent plus comment y remédier. Comment ne pas saisir l'État quand il faut prendre des mesures de masse? Comment ne pas faire le rapprochement entre ces jeunes exclus et les "bébés caf" qui n'ont vu le jour que pour pérenniser les allocations de leurs mères célibataires?
Il faut d'abord, et avant tout autre chose, aider ces jeunes à se construire. Si cette formule est trop aigue pour être assenée telle quelle à la foule, les politiques, de droite comme de gauche, ont fait la même analyse.
Les normes draconiennes de la mondialisation interdisent pour le moment aux pays "riches" de proposer des modèles sociaux dans lesquels chacun conserverait sa dignité.
Le projet du Gouvernement prévoit que 20 000 volontaires, repérés, notamment au cours de la journée d’appel et de préparation à la défense (JAPD), pourront bénéficier du dispositif. Pour les autres, il faudra trouver autre chose.


S. D.











Partageons sur FacebooK
Petites annonces