Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Afrique et Moyen-Orient
15/11/2008 - 14:39

L'Afrique du Sud rend hommage à Miriam Makeba

Johannesbourg- Environ 1.500 Sud-africains ont rendu hommage samedi à Miriam Makeba, la chanteuse surnommée "Mama Africa", décédée lundi dernier à l'âge de 76 ans, au cours d'une cérémonie publique organisée dans un stade



La cérémonie, à laquelle ont assisté l'ancien président d'Afrique du Sud Thabo Mbeki et les petits-enfants de Miriam Makeba, clôt deux jours de deuil national, pendant lesquels les drapeaux ont été mis en berne et des livres de condoléances ont été mis à disposition de la population à la présidence et au Parlement. Un hommage à la hauteur de cette femme considérée comme une véritable ambassadrice des valeurs de son pays et de son continent, après avoir dénoncé le régime de l'apartheid qui la priva de sa terre natale et la contraignit à plus de trente ans d'exil.

La cérémonie a ressemblé samedi à une mosaïque sud-africaine -des jeunes et des vieux, des Noirs et des Blancs. Certaines personnes sont venues vêtues de sobres vêtements noirs. D'autres ont porté l'habit africain traditionnel multicolore, en hommage au style de Miriam Makeba.

Le poète Langston Hughes a appelé la foule à rendre hommage à la chanteuse avec "une dernière note de trompette ensoleillée", avant que le trompettiste sud-africain Hugh Masekela, qui fut marié à Miriam Makeba, commence à interpréter en solo l'air de la chanson "Welele". La foule s'est alors jointe à lui, applaudissant doucement, en suivant le rythme lent de chant funèbre impulsé par le musicien.

Le poète Maishe Maponya a ensuite évoqué ses "lèvres touchant nos coeurs comme des hymnes à la beauté". Pallo Jordan, un ancien militant anti-apartheid devenu le ministre sud-africain de la Culture, a déclaré que la chanteuse avait "déployé sa musique comme une arme dans la bataille."

"Elle a gardé les yeux braqués sur la récompense", a-t-il déclaré. "Et la récompense était une Afrique du Sud libre, dans une Afrique libre, dans une Afrique meilleure, dans un monde meilleur".

Miriam Makeba avait succombé à une crise cardiaque lundi en Italie, quelques heures après avoir participé à un concert au service de la lutte contre le crime organisé.


Source: Yahoo News


Awa Diakhate







Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel






Partageons sur FacebooK
Petites annonces