Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Afrique et Moyen-Orient
04/01/2011 - 13:53

L'Iran invite des diplomates sur ses sites nucléaires et actus Moyen Orient

L'Iran invite des diplomates sur ses sites nucléaires - Au moins 43 Africains périssent au large du Yémen - Deux Arabes du consulat de Grande-Bretagne arrêtés en Israël - Abbas écourte une visite en Tunisie après la mort de son frère - Les Travaillistes israéliens menacent de quitter la coalition - Un policier tué à Kaboul dans l'explosion d'une bombe



L'Iran invite des diplomates sur ses sites nucléaires et actus Moyen Orient
L'Iran invite des diplomates sur ses sites nucléaires
L'Iran a invité des ambassadeurs auprès de l'Agence internationale de l'Energie atomique (AIEA), dont des diplomates du groupe P5+1, à visiter ses installations nucléaires, a annoncé mardi le ministère iranien des Affaires étrangères. Cette visite aura probablement lieu les 15 et 16 janvier, soit avant les discussions prévues à la fin du mois à Istanbul entre des responsables iraniens et des représentants du P5+1, regroupant les cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies (Etats-Unis, Russie, Chine, Grande-Bretagne et France) et l'Allemagne. Ces discussions portent sur le programme nucléaire de l'Iran, que les Etats-Unis et l'Union européenne notamment soupçonnent de comporter un volet militaire. La République islamique assure que ses activités d'enrichissement d'uranium visent uniquement à produire de l'électricité. "Cette nouvelle initiative consistant à inviter les ambassadeurs de différents pays à visiter nos installations nucléaires prouve une fois de plus la bonne volonté de notre pays en ce qui concerne la coopération (avec l'AIEA) et les activités nucléaires pacifiques (de l'Iran)", a dit le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Ramin Mehmanparast. Parmi les ambassadeurs invités figurent des représentants de pays membres de l'Union européenne ainsi que des émissaires du mouvement des non-alignés.  (Reuters)

Au moins 43 Africains périssent au large du Yémen
Au moins 43 migrants africains cherchant à gagner le Yémen par bateau ont péri noyés au large des côtes de ce pays et une seconde embarcation transportant une quarantaine d'Ethiopiens est portée disparue, a annoncé lundi le ministère yéménite de l'Intérieur. Selon le site internet du ministère, trois Somaliens ont été secourus après le naufrage d'un bateau où se trouvaient 46 personnes venues pour la plupart d'Ethiopie. Le second bateau transportant des Ethiopiens a disparu. "On ignore dans quelle direction les a poussés le vent et on ne sait rien de leur sort", ont dit les gardes-côtes yéménites selon le site internet au sujet du navire disparu, ajoutant qu'il y avait à son bord de 35 à 40 Ethiopiens dont des femmes et des enfants. De nombreux Africains embarquent sur des bateaux dans l'espoir de gagner le Yémen, perçu comme une porte d'entrée vers des pays plus riches du Golfe ou de l'Occident. Ces tentatives se soldent souvent par des noyades, nombre d'embarcations n'étant pas en état de naviguer par forte mer. "Beaucoup de migrants et de demandeurs d'asile empruntent le golfe d'Aden pour essayer d'atteindre le Yémen et, de là, l'Arabie saoudite", a déclaré à Reuters Jean-Philippe Chauzy, porte-parole de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM). (Reuters)

Deux Arabes du consulat de Grande-Bretagne arrêtés en Israël
Les autorités israéliennes ont annoncé lundi l'arrestation et l'inculpation de deux employés arabes du consulat général de Grande-Bretagne à Jérusalem pour trafic d'armes, dans le cadre d'une enquête sur un projet de tir d'un missile sur un stade de football. Un porte-parole du Foreign Office a confirmé les deux arrestations et déclaré rechercher des éclaircissements sur les charges retenues. Il a dit avoir reçu l'assurance des autorités israéliennes que les activités des deux suspects étaient sans rapport avec leur travail au consulat. Le service de sécurité intérieure, le Shin Beït, a précisé que les deux Palestiniens étaient en relation avec deux de leurs compatriotes impliqués dans le projet d'attaque à la roquette du Teddy Stadium, où évolue l'équipe de football du Beitar. Les deux employés du consulat, selon le Shin Beït, ont aidé les deux autres suspects, des membres présumés du Hamas inculpés samedi par un tribunal israélien, à se procurer des armes à feu. (Reuters)

Abbas écourte une visite en Tunisie après la mort de son frère
Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a décidé d'écourter le séjour qu'il venait d'entamer en Tunisie lundi à la suite du décès de son frère aîné à Damas, en Syrie, a-t-on appris de source palestinienne. Il devait regagner Ramallah (Cisjordanie) dans la soirée. Dans un avis de décès daté de Ramallah et diffusé par l'agence de presse palestinienne WAFA, le dirigeant palestinien salue "le riche parcours" du disparu, Haj Ata Ridha Chahada Abbas, "Abou Fayez" de son nom de guerre, "un militant de la première heure du mouvement du Fatah". Peu après son arrivée dans la capitale tunisienne, M. Abbas avait rencontré le président Zine el Abidine ben Ali pour évoquer principalement le blocage du processus de paix israélo-palestinien. "J'ai dit au président Ben Ali que nous étions toujours disposés à poursuivre les négociations pour peu qu'Israël gèle la colonisation", a déclaré "Abou Mazen" -son nom de guerre- à l'issue de l'entrevue, en déplorant une nouvelle fois "l'échec" de la médiation américaine. Mahmoud Abbas revenait du Brésil qui a récemment reconnu, tout comme l'Equateur, l'Argentine, la Bolivie, Cuba et le Venezuela, la souveraineté d'un "Etat palestinien" dans les frontières d'avant la guerre des Six-Jours de 1967. (AP)

Les Travaillistes israéliens menacent de quitter la coalition
Les Travaillistes se retireront de la coalition gouvernementale d'ici deux mois si aucun progrès n'intervient dans les discussions avec les Palestiniens, a averti lundi un des responsables du parti de centre-gauche, le ministre des Infrastructures Benyamin Ben-Eliezer. Ses propos font écho à ceux d'autres ministres travaillistes au cours du week-end, dont Avishaï Braverman. Les négociations directes israélo-palestiniennes, relancées le 2 septembre à Washington, ont été suspendues quelques semaines après et sont actuellement au point mort. Les Palestiniens ont réclamé la prolongation d'un moratoire des colonisations en Cisjordanie, ce qu'a refusé le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou. "Si je constate un vrai mouvement (...) dans le prochain mois et demi ou deux mois, une inscription dans les négociations, des discussions sur les questions de fond, comme les dispositions sur la sécurité, les frontières, les réfugiés, Jérusalem-Est, alors le Parti Travailliste apportera toujours son soutien", a déclaré lundi M. Ben-Eliezer à la radio de l'armée israélienne. "Si ce n'est pas le cas, nous sortirons" de la coalition, a-t-il prévenu. Les Travaillistes disposent de 13 sièges sur 120 au Parlement. (AP)

Un policier tué à Kaboul dans l'explosion d'une bombe
Une bombe placée dans un sac a explosé mardi dans le centre de Kaboul, tuant un policier et blessant deux civils, ont annoncé les autorités. Ce sac avait été déposé auprès d'un pont et, lorsque le policier l'a ouvert, la bombe a explosé. On ignore quelle était la cible de cet engin explosif. Les attentats sont devenus plus rares à Kaboul depuis le renforcement des mesures de sécurité à l'occasion des élections législatives organisées en septembre en Afghanistan. (Reuters)

Source : Yahoo Actualités



Ryma Mendy







Flashback :
< >

Mercredi 19 Septembre 2012 - 23:26 Pomme d'Amour: Prêt à Porter Femmes Dakar






Partageons sur FacebooK
Petites annonces