Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Monde: Toute l'Actu
01/07/2011 - 12:36

L'ONU l'OTAN et les woodstock

L'ONU l'OTAN et les woodstock - Livraison d'armes en Libye: la France avait informé l'OTAN et l'ONU - Essaouira, le Woodstock africain - La «Françafrique» version Sarkozy.



L'ONU l'OTAN  et les woodstock
 SSL Finals 2017 video jour 5
SSL FINALS 2017 VIDEO JOUR 5
Competição da vela com melhores atletas
Segelbootrennen mit besten Athleten
I migliori atleti velici
The best sailing athletes
Livraison d'armes en Libye: la France avait informé l'OTAN et l'ONU
La France avait informé l'Otan et le Conseil de sécurité de l'ONU de ses livraisons d'armes aux rebelles en Libye, a déclaré vendredi le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé, lors d'une visite à Moscou. "Nous nous situons exactement dans le cadre des résolutions du Conseil de sécurité" de l'ONU, a estimé le ministre, interrogé sur les critiques russes au sujet de ces livraisons d'armes. "Nous avons informé le Conseil de sécurité et nos partenaires de l'Otan", a-t-il ajouté, alors qu'on lui demandait si la France avait informé au préalable l'ONU et l'Alliance atlantique de ces largages d'armes. "Nous avons sur ce point des divergences (avec la Russie), cela ne nous empêche pas de travailler ensemble", a poursuivi Alain Juppé. Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, s'est montré, lui, critique au sujet des largages d'armes françaises à la rébellion luttant contre le régime de Mouammar Kadhafi, dénonçant les différentes "interprétations" de la résolution de l'ONU autorisant le recours à la force pour protéger la population civile.(liberation.fr) A votre avis quel est le plus utile? Livraisons d'armes ou livraisons de vivres? Ainsi se dévoile l'art e la guerre.

Essaouira, le Woodstock africain
A l'aube des années 70, avec Katmandou, l'île de Wight et Woodstock, Essaouira, l'ancienne Mogador, avait attiré les fervents du peace and love et abrité une génération de hippies en rupture de ban. C'était l'époque des baba cools aux cheveux longs et pantalons pattes d'éph' qui venaient taquiner leurs guitares sur la plage. Ces derniers avaient élu leur spot dans le creux des dunes de Diabet, un hameau de pêcheurs à l'écart de la ville, devenu depuis un lieu de pèlerinage des rebelles nostalgiques du flower power et des chevronnés de kitesurf. Un lieu cosmopolite légendaire. Les artistes ont toujours été attirés par ce petit port du sud marocain constamment battu par les alizés, et où les vagues de l'Atlantique se brisent avec fracas sur les rochers, dans des feux d'artifice d'embruns. Le nom Essaouira provient de Al Souirah, la petite citadelle ceinturée de remparts crénelés, connue pour avoir été le port de Tombouctou, relais légendaire des caravanes de chameliers du Mali. Ses monuments les plus emblématiques, la Porte de la Marine construite en 1769 ou la Scala du port, jonchée de canons espagnols, en font un véritable musée en plein air. La mythologie de cette cité forteresse bâtie par les Portugais, qui y établirent un comptoir dans le sillage des caravelles de Vasco de Gama, et redessinée par l'architecte français Théodore Cornut en 1766 a été portée à l'écran par Orson Welles, qui y tourna son Othello en 1951.(slate.fr) Le musée de la paix des camés et des colons.

La «Françafrique» version Sarkozy
Il y a le printemps, arabe et/ou africain, mais il y aussi les stocks d'hiver, ces fortunes colossales, biens mal acquis par les dictateurs africains et arabes, qui pour la plupart dorment d'un paisible sommeil dans des banques européennes. Ces fortunes ont alimenté la colère des peuples du Sud et poussé timidement les Européens du Nord à soutenir les révolutions, mais, le 9 juin 2011, contre toute attente, le parquet de Paris a refusé aux enquêteurs de poursuivre leurs investigations sur les avoirs de trois despotes africains du Congo-Brazzaville, du Gabon et de la Guinée équatoriale. Ce n'est pas vraiment une surprise, puisque sur la base d'une enquête de 2007 de l'Office central de répression de la grande délinquance financière à propos du patrimoine immobilier et de multiples comptes bancaires de chefs d'État africains, la plainte déposée en 2008 par Transparency International France et l'ONG Sherpa avait été classée sans suite par le parquet de Paris. L'affaire ressurgit en novembre 2010, lorsque la Cour de cassation française juge recevable l'ouverture d'une enquête judiciaire contre les chefs d'État congolais Denis Sassou-Nguesso, gabonais Omar Bongo (décédé depuis) et Teodoro Obiang Nguema, de Guinée équatoriale, actuel président en exercice de l'Union africaine.(slate.fr) Une version tristement connue.

Source: Yahoo Actualités

Victor Nouioua




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 19 Septembre 2012 - 23:26 Pomme d'Amour: Prêt à Porter Femmes Dakar




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo