Quantcast
Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pub     pub     pub    

pour y être
Europe
17/03/2021 - 13:30

L'UE prévoit d'instaurer un passeport vaccinal contre le Covid à temps pour les vacances d'été


L'Union européenne s'apprête à dévoiler un système de passeport vaccinal pour permettre de voyager librement cet été et soutenir le secteur du tourisme en difficulté, malgré un désaccord entre les États membres sur la proposition.



Mercredi, la Commission européenne proposera un "certificat vert numérique" qui combinerait des informations sur la vaccination, les tests Covid-19 et la guérison pour permettre aux personnes de prendre l'avion et de traverser les frontières au sein de l'Union.

La proposition devra être approuvée par le Parlement européen et les États membres. La Commission espère que l'approbation sera accordée en juin, à temps pour la saison estivale.

Les pays qui dépendent du tourisme estival, comme l'Espagne, la Grèce et le Portugal, ont accueilli favorablement la proposition, mais la Belgique et l'Allemagne ont mis en garde contre toute discrimination à l'encontre des personnes qui refusent ou ne peuvent pas se faire vacciner, ce qui signifie que les dirigeants européens auront une discussion animée sur les droits à attacher aux certificats de voyage lorsqu'ils se réuniront la semaine prochaine.

L'Organisation mondiale de la santé a déconseillé d'exiger un certificat de vaccination comme condition préalable à un voyage international. Les campagnes de vaccination ont démarré lentement dans de nombreux pays de l'UE en raison de la rareté de l'approvisionnement et, face à la crainte de voir se propager de nouvelles variantes du coronavirus, les 27 États membres ont du mal à se mettre d'accord sur des normes communes pour la réouverture. L'UE a déjà eu du mal à s'en tenir à une approche commune en matière de voyages : La Belgique, l'Allemagne, la Suède et le Danemark ont récemment rejeté la dernière demande de la Commission visant à assouplir les restrictions unilatérales aux voyages et aux frontières qui vont au-delà des recommandations de l'Union. Le scepticisme à l'égard des vaccins reste élevé dans certains pays de l'UE (en France, 40 % seulement des personnes interrogées se disent prêtes à se faire vacciner) et le plan a été froidement accueilli par certains citoyens. 


Manuel Jaen, de Gran Canaria (Espagne), a déclaré à propos des plans de voyage de l'UE : "Je suis totalement opposé à cette carte de santé qu'ils veulent nous imposer car je ne crois pas aux vaccins." Mais nombreux sont ceux qui ont salué ce plan, qui vise également à exempter les travailleurs transfrontaliers et le transport de marchandises de restrictions strictes en matière de voyage et à proposer des formulaires de localisation des passagers communs à toute l'UE.

"Cela permettra à tous les citoyens de l'Union européenne de venir nous rendre visite en toute sécurité", a déclaré Alfonso Lopez, directeur de l'hôtel The Hat et du restaurant Villa Verbena à Madrid. "Je pense que cela va nous aider à avoir une saison estivale raisonnable", a-t-il ajouté, qualifiant l'été dernier de "désastre absolu".

À Paris, Patrick Job, retraité de 63 ans, se réjouissait de pouvoir voyager à nouveau après plus d'un an de lockdowns et de restrictions qui ont précipité l'Europe dans une récession économique record.

"Un pass santé Covid-19 nous permettrait de voyager, de retrouver un peu de liberté. Et de pouvoir voir d'autres choses, au moins de partir en vacances pour quelques jours, ou pour un week-end", a déclaré M. Job.





Victor Delhaye-Nouioua









Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb