Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pour y être
Afrique et Moyen-Orient
08/01/2008 - 13:15

L'incident entre marines américaine et iranienne illustre les risques de dérapage


L'incident survenu dimanche dans le Golfe entre des vedettes iraniennes et la marine américaine illustre le risque de dérapage vers une véritable confrontation entre les deux pays hostiles dans une voie d'eau stratégique.



La Maison Blanche a mis en garde lundi contre tout acte "qui pourrait conduire à un incident dangereux à l'avenir" et la secrétaire d'Etat Condoleeza Rice a engagé Téhéran à "ne pas se livrer à de telles provocations" dans une interview à un journal israélien mardi.

En revanche, le porte-parole de la diplomatie iranienne Mohammad Ali Hosseini avait évoqué une "chose ordinaire qui arrive de temps en temps".

Selon le Pentagone, cinq vedettes iraniennes se sont approchées dimanche matin à moins de 500 mètres de trois navires de guerre de la Marine américaine qui croisaient dans les eaux internationales du détroit d'Ormuz par lequel transitent 20 à 25% de la production mondiale de brut.

L'un des navires iraniens aurait même envoyé un message menaçant de les "faire exploser dans quelques minutes", selon un responsable militaire américain.

Les Gardiens de la révolution iraniens, dont la composante maritime a procédé au contrôle en question, ont démenti cette version des faits.

Un commandant de la force navale des Gardiens, Alireza Tangsiri, a parlé mardi d'une "procédure ordinaire d'identification" des navires en question, selon l'agence Mehr.

Et une source anonyme au sein de ce corps d'élite a assuré selon la télévision iranienne mardi "qu'aucun message menaçant n'avait été transmis" aux bâtiments américains.

Mais selon des diplomates occidentaux dans la capitale iranienne de tels incidents sont lourds de risques.

"Le plus grand danger est que les choses s'emballent à cause d'une erreur de calcul, notamment si les Iraniens ont une trop grande confiance dans le fait que la partie adverse n'osera par réagir à leurs provocations", a dit récemment l'un d'eux.

Selon la chaîne américaine CNN, qui a été la première à relater l'incident, le commandant d'un des bâtiments américain était sur le point de donner l'ordre de tirs d'avertissement quand une des vedettes s'est écartée.

Le secrétaire américain à la Défense Robert Gates a jugé que dans de telles circonstances "le risque d'un incident et d'une escalade est réel".

La marine américaine, qui déploie en permanence au moins un groupe aéronaval dans le Golfe, côtoie d'ordinaire sans incident des navires de guerre iraniens.

Des analystes iraniens ont minimisé mardi la portée de l'évènement, gonflé artificiellement par les Etats-Unis selon eux, à la veille d'une tournée au Proche-Orient du président George W. Bush.

Mohammad Sadegh Al-Hosseini, spécialiste de la région, a parlé d'une "action de propagande" utilisée "dans le contexte de la visite de Bush qui a affirmé que l'un des objectifs de son voyage était de contenir l'Iran".

De même, l'analyste conservateur Amir Mohebian a évoqué une "action de routine", mais qui"a pris une ampleur particulière à cause du voyage du président Bush dans la région".

Tout comme Mashallah Shamsolvaezine, journaliste et analyste réformateur, qui a jugé que "les responsables américains veulent utiliser l'incident pour les objectifs du président Bush dans la région, qui est de contrer l'influence de l'Iran".

Un diplomate occidental a lui aussi fait un lien entre ce déplacement et l'action des Gardiens de la révolution, mais en la replaçant plus largement dans le conflit opposant les Etats-Unis à l'Iran au sujet de son programme nucléaire.

Il a évoqué une "forme d'avertissement à Bush, avec l'idée, au moins chez les Gardiens qu'il faut pousser l'avantage iranien et achever d'humilier cette administration après le revers du rapport des renseignements américains", qui a estimé récemment que l'Iran avait suspendu son programme nucléaire militaire.

Edicom.ch

Y-DN/sourcesWeb










Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel

Europe | Amériques | Afrique et Moyen-Orient | Asie & Extrême Orient | Océanie | USA UK and Malta News | La actualidad en español | Deutsche Nachrichten | Nouvelles de la Faim et de la Mort!






Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb



Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn