Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
Rss
pour y être
France
06/06/2011 - 18:23

L'information en France du 6/06/2011

Deux femmes se marient à Nancy... En toute légalité - Fin de vie: les disparités régionales persistent -
Des milliers de concombres invendus détruits à Nantes - Bactérie tueuse : pourquoi 70% des victimes sont des femmes ?



L'information en France du 6/06/2011
Deux femmes se marient à Nancy... En toute légalité
Alors que le PS présente mercredi un projet de loi sur le mariage homosexuel, l'adjoint au maire de Nancy a marié ce samedi Stéphanie et Elise, sans enfreindre la loi. Nancy a devancé l'Assemblée nationale. Alors que le Parti Socialiste doit présenter mercredi un projet de loi sur le mariage des personnes du même sexe, l'adjoint au maire de la ville, Laurent Hénard a uni Stéphanie et Elise... En toute légalité. Stéphanie est transsexuelle, née Stéphane, elle a subi une opération afin de changer de sexe mais son état civil n'a pas été modifié. "Il s'agit du premier mariage en France sur ce modèle-là", évoque Laurent Hénard. Pour changer officiellement d'état civil, une jurisprudence établie par la Cour de cassation en 1992 oblige les transsexuels à présenter des documents médicaux attestant du changement de sexe. Or, Stéphanie refuse de les donner. Ainsi, la Cour d'appel de Nancy a confirmé, début avril, son refus de changement d'identité. Stéphanie est alors considérée comme transgenre, non comme transsexuelle.(l'express.fr)Bon titre: l'amour n'est pas illégal.

Fin de vie: les disparités régionales persistent
En termes de santé publique, c’était une des trois priorités du candidat Sarkozy pour son quinquennat: les soins palliatifs. Dans son rapport remis ce lundi au président de la République, Régis Aubry, coordinateur du Programme national des soins palliatifs 2008-2012, se montre diplomate. Lui, que l’on a connu plus audacieux, laisse juste pointer un brin de scepticisme, évoquant «des réalités ­locales contrastées» et «un accroissement prévisible des disparités territoriales». Il se félicite ainsi qu’aujourd’hui toutes les régions aient au moins une unité spécialisée. Elles sont surtout présentes en Paca, Rhône-Alpes, Nord-Pas-de-Calais et Ile-de-France. Ces régions comptent 71% des lits alors qu’elles ne représentent que 48% de la population.(liberation.fr) Une minorités de la population certes, mais la plus dynamique!

Des milliers de concombres invendus détruits à Nantes
La fédération des maraîchers nantais, qui emploie près de 4.000 personnes dans l'agglomération nantaise, a détruit ce lundi après-midi 10 tonnes de concombres invendus. Broyés, les légumes ont ensuite été épandus dans un champ. Une action qui sera désormais répétée chaque jour, assure-t-elle. Les maraîchers nantais, qui produisent environ un tiers de la production nationale de concombres accusent des pertes de 80% depuis la médiatisation de l'affaire de la bactérie tueuse. «Nos concombres sont sains, les dernières analyses l'ont prouvé» D'autres légumes comme la tomate, la salade, le radis ou l'endive se vendent également avec difficulté. «Ça fait mal au cœur de voir ça, commente Laurent Cheminant, producteur à Carquefou, devant les milliers de concombres jetés à la benne. Il faut rassurer les consommateurs pour arrêter cette psychose.»(20minutes.fr) Les concombres détruits ne sont-ils pas périmés?

Bactérie tueuse : pourquoi 70% des victimes sont des femmes ?
Coup dur pour le régime. A Hambourg, Anne, résidente française angoissée par la bactérie mortelle E.Coli, a choisi une méthode radicale pour éviter le danger : elle se nourrit de pâtes. Ses voisins reviennent au 100% saucisses. Finies les crudités de saison, potentiellement incriminées et déjà déconseillées par les autorités sanitaires. Alors que 23 personnes ont succombé à l'E.coli enterohémorragique (« ECEH »), au départ connue sous le nom de « concombre tueur », la liste des aliments à éviter s'allonge : concombres, tomates, salades crues, graines germées…Tous sont soupçonnés, tant que l'origine de la contamination n'a pas été clairement déterminée. Une certitude, mais pas d'explication : selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), 70% des personnes victimes des troubles rénaux fatals provoqués par la bactérie (le syndrome hémolytique et urémique SHU) sont des femmes.(rue89.com)
Les femmes iront-elles jusqu’à tout prendre aux hommes, y compris le droit de manger des concombres?

Source: Yahoo Actualités

Victor Nouioua









Flashback :
< >

Mercredi 19 Septembre 2012 - 23:26 Pomme d'Amour: Prêt à Porter Femmes Dakar

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League







Partageons sur FacebooK
Petites annonces