Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 
Régions
21/03/2008 - 11:00

L'itinéraire d'un réseau de mariages blancs de la fac' aux quartiers nords


Au début, ils ont cru que tout se passerait pour le meilleur, mais très vite c’est le pire qui s’est dessiné. Tous ces mariages blancs, cette diagonale de l’amour programmé, cette séquence à faux nez a fini par mettre la puce à l’oreille de la justice. Il a suffi d’un renseignement anonyme. Dix-sept mariages suspects contractés entre 2002 et 2005 ont été mis au jour.



Un organisateur en chef, El Hassan Oumserg, 54 ans, a été pointé du doigt. Et tout ce triste monde de faussaires du cœur, mû par l’envie irrépressible d’obtenir la nationalité française, s’est retrouvé hier devant le tribunal correctionnel de Marseille. Pour la première fois depuis bien longtemps, les époux étaient assis à côté de leurs épouses. Se sont-ils seulement reconnus ? La présidente Durand-Serée a longuement questionné les uns et les autres pour savoir qui avait triché, qui s’en défendait utilement. Le "manager" en chef réclamait 10 à 13 000 € par mariage blanc. Les filles, toutes françaises, étaient étrangement domiciliées à la cité des Cèdres à Marseille (13e). Et les "clients" étaient pour l’essentiel des étudiants marocains inscrits à la faculté d’Aix-en-Provence. Les filles devaient toucher quelques milliers d’euros, mais la plupart les attendent encore. Un médecin marseillais signait les certificats prénuptiaux de complaisance. On peut d’ailleurs s’étonner qu’il n’ait pas été poursuivi. La justice a parfois des indulgences sélectives. A la barre, Abdallah, 35 ans, soutient que "c’était un mariage d’amour" avec Marie-Claude. Il était étudiant. Ils se sont rencontrés par hasard, "aux Galeries-Lafayette". La présidente s’étonne juste qu’il ait trois domiciles différents pour un homme qui se prétend amoureux. Il ne lui reste finalement qu’à convaincre le tribunal. laprovence.com


Y.K/sourcesWeb publireportage






Y.K/sourcesWeb publireportage

Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel






Partageons sur FacebooK