Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 
Amériques
28/12/2007 - 13:29

L'opération d'évacuation des otages des Farc commencera à 20h30


Hugo Chavez a dévoilé le scénario très minuté de la récupération des trois otages des Farc.



Si tout se passe comme prévu, Clara Rojas, la collaboratrice d'Ingrid Betancourt, son fils Emmanuel et l'ex-parlementaire colombienne Consuelo Gonzalez retrouveront la liberté vendredi soir. Deux hélicoptères vénézuéliens, arborant l'emblème du Comité international de la Croix Rouge (CICR), décolleront vendredi vers 15h (20h30 heure française) et mettront le cap sur la ville colombienne de Villavicencio a annoncé Hugo Chavez. Le président vénézuélien a longuement détaillé vendredi matin le déroulement de l'opération de récupération des trois otages.

De Villavicencio, les hélicoptères dont l'un est médicalisé, se dirigeront vers le point de remise en liberté des otages, qui sera décidé par les Farc et tenu secret. Les appareils repartiront ensuite vers Villavicencio ou directement vers le Venezuela. De retour au Venezuela, les anciens prisonniers retrouveront leurs proches, invités par Hugo Chavez, et seront reçu par le président vénézuélien. La mère de Clara Rojas et les filles de Consuelo Gonzales sont ainsi arrivées cette nuit à Caracas. Les deux femmes et le petit garçon seront ensuite rapatriés en Colombie «afin que Clara, Consuelo et Emmanuel soient chez eux pour fêter le Nouvel an».


Une mission contre la montre

Un calendrier sur lequel il ne faudra pas trop prendre de retard. L'évacuation pourrait être en effet ralentie par des conditions météo incertaines et l'accessibilité difficile de la zone où la guérilla retient ses otages, alors que le président colombien Alvaro Uribe n'a autorisé le survol de son territoire que jusqu'à dimanche soir. La mission, conçue par Caracas, a reçu mercredi le feu vert de Bogota. La Colombie a nommé un représentant pour assister à l'opération en compagnie d'émissaires internationaux français, brésilien, argentin (l'ancien président Nestor Kirchner), bolivien cubain et équatorien.

Cette libération d'otages politiques sans contrepartie de la part de la Colombie est la première en sept ans et fait renaître l'espoir d'une libération prochaine d'Ingrid Betancourt détenue depuis 2003. Un proche conseiller du président brésilien Lula prévoyait hier soir d'autres libérations, dont celle de l'otage franco-colombienne.

Source: http://www.lefigaro.fr



Yasmina Kehiha






Yasmina Kehiha

Flashback :
< >

Mercredi 16 Mai 2018 - 16:31 Partagez vos infos ou vos images





Partageons sur FacebooK