Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pour y être
Afrique et Moyen-Orient
14/07/2008 - 09:51

La CPI devrait poursuivre le président soudanais

Le président soudanais Omar El-Béchir devrait être accusé de crimes contre des civils commis ces cinq dernières années au Darfour.



Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) Luis Moreno-Ocampo va demander ce lundi l'inculpation du président soudanais Omar el-Béchir pour des crimes contre des civils commis ces cinq dernières années au Darfour (ouest du Soudan), selon des sources concordantes.
  
M. Moreno-Ocampo a annoncé jeudi qu'il allait présenter lundi de nouvelles "preuves" de crimes commis dans cette région ravagée depuis 2003 par une guerre civile et "nommer" ceux qui en sont responsables.
  
Le lendemain, citant des sources onusiennes et judiciaires, des journaux du monde entier rapportaient qu'il avait dans le collimateur le président soudanais Omar el-Béchir, ce qu'a ensuite confirmé le département d'Etat américain.
  
Selon le journal Le Monde, le procureur va demander dans la requête qu'il doit remettre lundi aux juges de valider ses accusations de crimes de guerre, crimes contre l'humanité et génocide, et d'émettre un mandat d'arrêt à l'encontre d'el-Béchir.
  
Leur décision, basée sur la solidité des preuves apportées par M. Moreno-Ocampo, devrait prendre plusieurs mois.
  
Le gouvernement soudanais s'est réuni d'urgence dimanche pour préparer la riposte. Samedi, il avait annoncé avoir demandé la tenue d'une réunion extraordinaire de la Ligue arabe à ce sujet.
  
Son ministre aux Affaires étrangères a averti que toute mesure de la CPI contre M. Béchir pouvait "détruire le processus de paix" au Darfour.
  
Après avoir convoqué la procureur adjointe de la CPI vendredi, l'Union africaine a "mis en garde" la CPI, alors que les rebelles du Darfour la félicitaient au contraire.
  
La CPI a déjà émis deux mandats d'arrêt contre des Soudanais impliqués dans le conflit, mais Omar el-Béchir a toujours refusé de les remettre à la Cour.
  
Craignant le désordre, l'ONU a relevé le niveau d'alerte pour son personnel travaillant au Darfour, notamment au sein de la force mixte ONU-Union africaine (Minuad) chargée du maintien de la paix.
  
Depuis 2003, les affrontements entre forces gouvernementales et mouvements rebelles du Darfour ont fait jusqu'à 300.000 morts et déplacé 2,2 millions de personnes, selon l'ONU. Khartoum parle de quelque 10.000 morts.

Source: France 24

Awa Diakhate










Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel

Europe | Amériques | Afrique et Moyen-Orient | Asie & Extrême Orient | Océanie | USA UK and Malta News | La actualidad en español | Deutsche Nachrichten | Nouvelles de la Faim et de la Mort!






Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb



Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn