Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Humeurs - Rumeurs
11/07/2019 - 23:33

La Corée du Nord abandonne la politique de "songun"

Selon un correspondant, c'est officiel, la constitution de la République Populaire Démocratique de Corée a supprimé sa référence à la politique du "songun" (Priorité à l'armée) mise en place par Kim Jong-Il. La Corée du Nord met la priorité au développement du pays et au socialisme - article et traduction Nico Maury



« Faisons briller davantage le régime socialiste de notre pays ! »
« Faisons briller davantage le régime socialiste de notre pays ! »
C'est une révolution idéologique importante qui se déroule en ce moment en République Populaire Démocratique de Corée. L'ère initiée par Kim Jong-Il est enfin terminée.

La politique de "Songun", doctrine donnant la priorité à l'armée dans la « construction du socialisme » en Corée du Nord, introduite pour la première fois officiellement en octobre 1998 par Kim Jong-Il, est officiellement abandonnée.

Une doctrine qui expliquait : « la politique de Songun est un mode politique qui fait des affaires militaires les tâches prioritaires de l’Etat et permet de défendre la patrie, la révolution et le socialisme et de pousser avec force l’édification socialiste dans son ensemble en s’appuyant sur la nature révolutionnaire et la combativité de l’Armée populaire. »

Selon le Naenara, site officiel de la République Populaire Démocratique de Corée, la politique de "songun" est finie.

La nouvelle Constitution exclut les "projets de construction de défense nationale" dans la définition des devoirs et obligations des membres du Cabinet, ce qui indique que Kim Jong-Un cherche à rompre avec la politique militariste de son père.

La nouvelle constitution met en avant le développement économique par la science et la technologie : "Le pouvoir des technologies scientifiques est la ressource stratégique la plus importante du pays".

Un autre point important, c'est l'ouverture de la République Populaire Démocratique de Corée. Selon cette dernière, la Corée "étendra et développera ses relations économiques extérieures", en remplacement de "développer le commerce extérieur".

A côté de cela, le Parti du Travail de Corée a développé de nouveaux axes politiques, rompant avec l'ère de Kim Jong-Il. A l’occasion des élections des député.e.s aux assemblées populaires de province (ou de ville), le Parti du travail de Corée a relancé son travail en faveur du socialisme, avec une volonté de rétablir ce qui a fait la force du pays. « Faisons briller davantage le régime socialiste de notre pays ! » et « Cimentons notre pouvoir populaire ! » deviennent les mots d'ordre du Parti du Travail de Corée.


Nicolas Maury












Partageons sur FacebooK