Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 

Europe
09/02/2008 - 00:56

La France dit 'oui' au Traité de Lisbonne


Le Parlement français a définitivement adopté vendredi le projet de loi autorisant la ratification du traité européen de Lisbonne. Les sénateurs ont adopté dans la nuit le texte qui leur était soumis par 265 voix contre 42. Les députés avaient fait de même jeudi par 336 voix contre 52. Nicolas Sarkozy, est à présent autorisé à ratifier ce traité dont il a été l'initiateur, l'article 52 de la Constitution disposant que "le président de la République négocie et ratifie les traités".



La France dit 'oui' au Traité de Lisbonne
Divers commentaires, recueillis par le Couurier International, mettent l'accent sur un gouvernement français peu glorieux dans ses tribulations pour la ratification du Traité de Lisbonne.

Dès le départ, il était évident que la ratification allait être approuvée car l'UMP dispose d'une majorité encore plus confortable au Sénat. Le président Nicolas Sarkozy se cache derrière ces débats organisés en toute discrétion, car il voulait en terminer le plus rapidement possible. En effet, ces derniers jours, de plus en plus de voix s'élevaient contre ce que l'on pourrait qualifier de mépris pour la volonté du peuple."
Der Standard (Autriche)

A vouloir faire son bonheur malgré lui, on légitime la tendance d'ores et déjà forte de voir dans les institutions européennes une machine de guerre surtout au service de l'idéologie dominante. Et, la forme conditionnant le fond, ce n'est pas en prenant des raccourcis démocratiques que l'on va inventer une Europe au service du bien commun et des institutions véritablement à même d'entendre et de défendre l'intérêt de ceux qui ont le plus besoin de la protection de l'Etat. C'est-à-dire de la très grande majorité des citoyens."
Le Courrier (Suisse)

Certes, le Traité de Lisbonne, qui n'est pas simplifié du tout et d'ailleurs complètement illisible pour un non spécialiste du droit européen, n'est pas la Constitution. (...) Lisbonne fournit un mode d'emploi avec un outil de montage en montrant - comme dans la notice d'un meuble en kit - de quelle façon assembler les pièces... lorsque ces pièces seront toutes disponibles. Car seuls quelques éléments existent pour l'instant. Aux politiques d'apporter le reste. (...) Même s'il ouvre de nouvelles possibilités, le traité de Lisbonne reste un outil dont l'efficacité sera mesurée à l'habilité des mains qui s'en serviront.
Les Dernières Nouvelles d'Alsace (France)

CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 Article 52
(à jour de la révision constitutionnelle du 4 février 2008):

Le Président de la République négocie et ratifie les traités.

Il est informé de toute négociation tendant à la conclusion d'un accord international non soumis à ratification.


S. D. / Source web






S. D. / Source web


1.Posté par Luc Comeau-Montasse le 09/02/2008 19:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Aux états Unis d'Amériques, les scénaristes de la démocratie étant en grève, et pour cause il semble que ceux qui voudraient parler n'aient plus droit au micro et que les autres soient aphones.
Ains...


Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel





Partageons sur FacebooK