Sommaire
France
23/02/2011 - 11:17

La France propose l'adoption de sanctions à l'encontre des responsables des violences en Libye

"Je souhaite en outre que soit examinée la suspension des relations économiques, commerciales et financières avec la Libye jusqu'à nouvel ordre" a déclaré mercredi Nicolas Sarkozy



La France propose l'adoption de sanctions à l'encontre des responsables des violences en Libye
Dans une déclaration en conseil des ministres rendue publique par l'Elysée, le président français a mentionné la possibilité de traduire en justice ces responsables et de leur interdire l'accès au territoire de l'UE. Il prône également une surveillance des mouvements financiers. "Je souhaite en outre que soit examinée la suspension des relations économiques, commerciales et financières avec la Libye jusqu'à nouvel ordre", a-t-il ajouté. Il a qualifié de "révoltante" et "indigne" la répression "brutale et sanglante" dont les manifestants contre le régime du colonel Mouammar Kadhafi sont victimes. "La communauté internationale ne peut rester spectatrice face à ces violations massives des droits de l'Homme", a-t-il ajouté. "Je demande au ministre des Affaires étrangères de proposer à nos partenaires de l'Union européenne l'adoption rapide de sanctions concrètes afin que tous ceux qui sont impliqués dans les violences en cours sachent qu'ils devront assumer les conséquences de leurs actes." Des estimations faisant état d'un millier de morts en Libye ont été jugées crédibles mercredi, à Rome, par le ministre italien des Affaires étrangères, Franco Frattini. Il a cité l'ambassade d'Italie à Tripoli selon laquelle la Cyrénaïque, province de l'est de la Libye, échappait désormais aux forces fidèles à Mouammar Kadhafi, qui a menacé mardi les manifestants de la peine de mort. Le conseiller diplomatique de Nicolas Sarkozy, Jean-David Levitte, a pour sa part dit que les responsables des "massacres en cours" devraient rendre des comptes, tout en écartant l'idée d'une intervention en Libye. "Nous ne sommes pas dans une logique d'intervention", a-t-il déclaré lors d'une rencontre avec la presse. Emmanuel Jarry et Yann Le Guernigou édit par Arafet Ben Marazou











Flashback :
< >

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:




Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn