Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Europe
27/11/2007 - 10:26

La Russie dément les accusations Américaines de répression

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a démenti mardi les accusations de Washington sur la répression des manifestations de l'opposition en Russie, en qualifiant ces dernières de "provocation", a rapporté l'agence de presse russe Interfax.



 SSL Finals 2017 video jour 5
SSL FINALS 2017 VIDEO JOUR 5
Competição da vela com melhores atletas
Segelbootrennen mit besten Athleten
I migliori atleti velici
The best sailing athletes
"Quand on nous appelle à assurer la liberté d'expression et de réunion en conformité avec nos obligations internationales, c'est une demande de trop, parce que tout ça est fixé dans la Constitution russe", a déclaré M. Lavrov aux journalistes à Washington, cité par Interfax.

"Selon les lois, la liberté de réunion et d'expression est réglée par des actes normatifs concrets... Et toutes les violations notoires de ces règles sont bien sûr une provocation", a souligné le ministre russe. "Je n'ai pas vu dans cette situation quelque chose qui pourrait témoigner de l'abus de pouvoirs de la part de nos forces de l'ordre", a-t-il ajouté.

Le président américain George W. Bush s'est dit lundi "profondément inquiet" de la répression qui a eu lieu le week-end passé en Russie contre des manifestations de l'opposition au président Vladimir Poutine et a souhaité la libération des détenus.

"J'espère que le gouvernement de Russie honorera ses obligations internationales" quant au respect des libertés, "enquêtera sur les allégations selon lesquelles des abus ont été perpétrés et libèrera ceux qui restent détenus", a dit M. Bush.

La police russe a réprimé une marche contre le pouvoir dimanche à Saint-Pétersbourg, interpellant 200 personnes, dont des chefs de l'opposition. La veille, elle avait arrêté à Moscou l'ancien champion du monde d'échecs, Garry Kasparov, candidat à l'élection présidentielle, à une semaine de législatives pour lesquelles le parti de Poutine est donné largement gagnant.

H.V/Source Edicom



Dans la même rubrique :
< >

Samedi 8 Novembre 2008 - 19:18 España Editoweb 8 noviembre 2008




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo