Sommaire


Internet
19/07/2011 - 19:37

La bataille du web

La bataille du web - Bataille Apple/HTC: Google s'en mêle - LulzSec annonce la mort de Rupert Murdoch - Google s'accorde avec la presse belge - Comment suivre et modifier sa trace sur Internet.



La bataille du web
Bataille Apple/HTC: Google s'en mêle
Google au secours de son partenaire. Alors que HTC a perdu une première manche dans le bras de fer qui l'oppose à Apple, Google monte au créneau pour défendre Android. «Le vraie information de l'an dernier a été l'explosion des terminaux Android. Parce qu'ils ne répondent pas par l'innovation, nos compétiteurs répondent avec des poursuites judiciaires», a attaqué Eric Schmidt, mardi, lors d'une conférence à Tokyo. Pour le président de Google, l'entreprise «n'a rien fait de mal» et les poursuites d'Apple contre HTC et Samsung, ou de Microsoft contre Motorola ne sont «qu'une réponse au succès» de Google. Pourtant, une décision préliminaire de la justice américaine, rendue le week-end dernier, a bien donné raison à Apple, affirmant que HTC avait enfreint deux brevets de la firme à la pomme. Les accusions pour six autres brevets n'ont en revanche pas été retenues. Eric Schmidt a affirmé que Google soutiendrait HTC, sans autres précisions.(20minutes.fr) Une bataille en rangs serrés?

LulzSec annonce la mort de Rupert Murdoch
L’affaire qui a secoué le groupe de presse de Rupert Murdoch dernièrement au Royaume-Uni continue de faire des vagues sur Internet, et notamment au sein du groupe de hackers Lulzsec. Ils ont en effet décidé de s’en prendre hier au site du quotidien The Sun, l’utilisant entre autres pour annoncer, à tort, la mort de Rupert Murdoch. « Rupert Murdoch, le magnat controversé des médias, aurait été retrouvé mort dans son jardin, rapporte la police », voilà le titre que l’on pouvait lire il y a encore quelques heures en page d’accueil du site The Sun. Cette mort, bien évidemment fausse, fait partie des différentes attaques menées par LulzSec contre le groupe Rupert Murdoch et son site The Sun. Déjà hier soir, le site était inaccessible suite aux attaques du groupe, et renvoyait plus tard dans la soirée vers le compte Twitter de LulzSec.LulzSec avait pourtant annoncé une trêve il y a quelques jours, sur son compte Twitter. Cette attaque, qui met à mal l’un des principaux sites britanniques de médias, montre pourtant que le groupe n’est pas près de rendre les armes.(tom'sguide.fr) Qui a vraiment cru à cette trêve?

Google s'accorde avec la presse belge
Depuis plus de cinq ans, le géant du Web et Copiepresse s'affrontaient autour des droits d'auteur. Entre Google et la presse belge, c'était un peu l'histoire d'une impossible entente. Jusqu'à ces derniers jours. Difficile de dire à ce stade lequel des deux a cédé, mais il est clair que quelque chose a changé : les sites des médias sont à nouveau indexés par Google. Retour sur les événements. Dès 2006, Copiepresse (le syndicat des éditeurs de presse quotidienne francophone et germanophone) attaque Google pour violation du droit d'auteur. La justice donne raison aux éditeurs en première instance puis à nouveau en appel. La cour d'appel de Bruxelles demande à Google de retirer l'ensemble des contenus litigieux sous peine d'une amende de 25 000 euros par jour. Remède de cheval. Le géant de la recherche décide d'appliquer un remède de cheval : retirer tous les contenus des plaignants. Impossible dès lors de risquer la moindre pénalité. Cette décision prive les sites concernés de la quasi-totalité de leurs visiteurs, puisque Google et ses différents services apportent en général 60 à 90 % des visites aux médias. Bizarrement, quelques jours plus tard, un accord est trouvé et les sites sont à nouveau référencés.(lepoint.fr) En voici une d'arme de destruction massive!

Comment suivre et modifier sa trace sur Internet
Une inscription sur Facebook, un compte Gmail, un compte Youtube, une visite sur un forum, ça y est, vous êtes fichés. Que reste-t-il? Tout d'abord, vos données créées : Les logins et mots de passe. Ensuite, vos données personnelles, entrées dans les formulaires (inscription mail, réseaux sociaux, médias…) sont également enregistrées sur la toile. Et enfin, depuis quelques années Google référence vos recherches, votre historique, vos préférences… Tout un panel d'informations stockées quelque part sur des serveurs, indexées, triées. Et ma sécurité alors? Rassurez-vous, les informations personnelles des utilisateurs sont généralement très bien protégées. Cependant, il est très important de vérifier à quels sites on accorde sa confiance en lisant les conditions d'utilisation, et en vérifiant le niveau de sécurité. Pour la sécurité plusieurs indices sont disponibles : un petit logo de cadenas à côté de l'URL, ou une passerelle en https plutôt qu'en http. Vous pouvez également regarder les informations ou le code source de la page (à réserver aux initiés). De votre côté, nous vous conseillons une sécurité accrue au niveau des mots de passe (diversité et complexité), et surtout, n'utilisez pas le même mot de passe pour tous vos accès.(20minutes.fr) Voila qui en dit long sur les failles de la toile...

Source: Yahoo Actualités

Emmanuel Nouioua








Flashback :
< >

Mercredi 19 Septembre 2012 - 23:26 Pomme d'Amour: Prêt à Porter Femmes Dakar


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don: