Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Amériques
25/03/2008 - 10:22

La confirmation de la mort d'un ressortissant équatorien dans un raid mené par Bogota ravive les tensions


Le gouvernement équatorien a estimé lundi que la confirmation de la mort de l'un de ses ressortissants lors d'un raid de l'armée colombienne contre les FARC le 1er mars dernier allait raviver les tensions avec Bogota.



Le ministre de la Défense Alfredo Alvear a confirmé que l'un des corps rapatriés en Colombie après l'attaque controversée qui avait 26 morts, dont le numéro deux des rebelles Raul Reyes, est celui d'un serrurier équatorien, Franklin Aisalla.

"La situation devient plus difficile", a commenté le ministre dont le gouvernement avait rompu ses relations diplomatiques avec Bogota après la conduite de ce raid sur une partie du territoire équatorien au début du mois.

Son homologue colombien, Juan Manuel Santos, a dit quelques heures plus tôt espérer que la mort de ce ressortissant équatorien ne viendra pas mettre à mal le processus de réconciliation engagé il y a trois semaines entre les deux pays.

M. Santos a par ailleurs déclaré qu'il ne comprendrait pas "qu'un pays comme l'Equateur s'insurge contre la mort d'un homme lié aux FARC".

"Chaque personne qui vit dans un camp terroriste prend de très gros risques, car il s'agit d'une cible militaire légitime", a précisé le ministre colombien.

Le père de la victime, Guillermo Aisalia, a déclaré aux journalistes que son fils n'avait jamais été lié de près ou de loin à la guérilla marxiste et qu'il s'agissait là d'un "mensonge" de Bogota. Une enquête a été ouverte par les autorités équatoriennes afin de faire la lumière sur ce lien présumé.

D'après l'enquête de l'armée colombienne, celui que l'on surnommait "Lucho" était le compagnon de Nubia Calderon, alias "Esperanza", connue pour être l'ambassadrice des FARC en Equateur.

yahoo.com

Y.K/sourcesWeb



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo