Sommaire
France
15/11/2007 - 14:30

La grève va se poursuivre

Le Parisien/Aujourd'hui en France

La RATP a confirmé ce midi la poursuite du conflit social au moins jusqu'à demain. Et la SNCF devrait faire de même dans l'après-midi.



Le mouvement a visiblement été moins suivi qu'hier mais va se poursuivre. A commencer par la RATP.
Ce midi, une «très grande majorité» des assemblées générales réunies sur les sites RATP ont reconduit la grève pour 24 heures, a indiqué la CGT, ce qui laisse selon elle supposer un trafic comparable demain à celui d'aujourd'hui dans les bus et les métros.

«Une très grande majorité d'assemblées générales a reconduit le mouvement principalement dans les secteurs du bus (et) du métro», a déclaré un des responsables de ce syndicat, Jacques Eliez.

De son côté, la direction de la RATP prévoyait pour vendredi un trafic «perturbé» avec une rame de métro sur 5 en moyenne (sauf sur les lignes 1 et 14), des lignes A et B du RER «très perturbées» et 40% en moyenne des bus et tramways.

La grève contre la réforme des régimes spéciaux de retraite était suivie aujourd'hui par 27,2% des agents à 12H00, contre 44% hier, et 58% le 18 octobre, selon la direction.

A la SNCF, la reconduction du mouvement n'est pas encore officielle, même si elle semble en bonne voie. Le secrétaire général de FO, Eric Falempin, a d'ailleurs indiqué dans la matinée que la grève serait reconduite pour au moins 24 heures. Une réunion commune (CGT, CFDT, FO, CFTC, Unsa, Sud-Rail, CFE-CGC) devrait se tenir dans l'après-midi à l'issue des AG pour convenir d'une position sur la lettre du ministre du Travail.

«Sa lettre de méthode a été analysée par les AG, qui ont conclu que les cheminots ne peuvent s'en contenter», selon le secrétaire général de FO-cheminots.

«Nous voulons savoir ce qu'il y a dans le panier des négociations, et tant que le gouvernement n'a pas ouvert les discussions nous voyons mal comment la savoir», a ajouté M. Falempin, selon qui «il faut maintenir la pression jusque-là».

«Les premières assemblées générales, ce matin, ont donc reconduit le mouvement» pour au moins 24 heures, a-t-il rapporté, citant des établissements à Marseille, Bordeaux et Paris Nord, où «plus de 90% des participants se sont prononcés pour». Rejoints en début d'après midi par les cheminots de Nantes, Caen et Le Mans.

La grève contre la réforme des régimes spéciaux était suivie par 46% des salariés de la SNCF aujourd'hui, contre 64% la veille, selon Didier Le Reste, secrétaire général de la CGT-Cheminots.

Nicolas Maury









Flashback :
< >

Mercredi 16 Septembre 2020 - 11:42 Le Chef de l'Etat turc attaque Emmanuel Macron

Mercredi 16 Septembre 2020 - 11:38 Maroc : Un enfant de 11 ans violé et tué

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:




Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn