Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 
France
30/05/2018 - 17:11

La guerre des pauvres n'aura pas lieu

Ci-dessous, la réédition d'un article EditoWeb daté de fin mai 2005. A l'époque, il a été reproché aux Français de rejeter l'Europe alors que nous savons bien que le non français portait sur le projet de traité constitutionnel européen tel qu'il nous a été présenté. Treize années plus tard, où en sommes-nous de l'Europe, du capitalisme sauvage et de la pauvreté?



Après une campagne électorale jalonnée de menaces, le Pouvoir et ses complices de tous bords organisent leur contre-offensive. La fracture sociale devient politique et ni Jacques Chirac ni François Hollande ne se remettent en question.
Une nouvelle fois, ils se vautrent sous nos yeux médusés dans une alliance objective tendant à démontrer que nous avons voté sous l'emprise de la peur de l'autre. En un mot, la France serait xénophobe, repliée sur elle-même, recroquevillée sur ses acquis sociaux. Loin de revoir sa copie, Chirac, paternel et hautain, concède qu'il faut une impulsion nouvelle. Que ne l'a-t-il pas donnée plus tôt, cette impulsion, ne serait-ce qu'en réduisant les dépenses de la bouche élyséenne et les appétits immobiliers ministériels?
Voici donc que nous serions au ban de l'Europe et que la construction européenne serait entachée du non français. On nous promet encore de funestes difficultés pour la France. C'est une lourde responsabilité que le couple Hollande Chirac prend là. Lourde devant les peuples et devant l'Histoire. Winston Churchill disait "ce qui distingue un homme d'état d'un homme politique est que le premier travaille pour les générations futures et le second pour les prochaines échéances électorales."
Les français ont tranché: ils refusent que les citoyens européens de demain soient mis en concurrence sous la houlette de l'Office Mondial du Commerce, que les vingt millions d'européens pauvres se fassent la guerre et consacrent ainsi l'anthropophagie sociale du grand capital. Non, Messieurs, la guerre des pauvres n'aura pas lieu.


Henri Vario-Nouioua






Henri Vario-Nouioua

Flashback :
< >

Lundi 9 Avril 2018 - 15:45 Fake news pour les Macron

Mardi 2 Février 2010 - 23:19 Conditons d'Utilisation des Blogs Editoweb






Partageons sur FacebooK